Après l'arme, une ville, après la séparation il faut tenter de se cotôyer
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ÉVENT DE NOËL : manège et rêves...[ PV Stefano Feliciano ]

Aller en bas 
AuteurMessage
David Olonaie
Directeur de 12 piges/Fonda-bisounours
Directeur de 12 piges/Fonda-bisounours
avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 29

Feuille de personnage
Age: 10 ans et demi
Classe/Travail: Classe des Rêves Médians
Numéro d\'étudiant: 111

MessageSujet: ÉVENT DE NOËL : manège et rêves...[ PV Stefano Feliciano ]   Sam 9 Fév - 20:48

Il avait sûrement peur...

Le petit garçon de neuf ans s'étira c'était l'hiver Noël était passé depuis plus d'un mois on était en février et il commençait à oublier l'histoire qui avait failli ébruiter sa maman...Heureusement que Jojo l'avait cachée tout au fond de lui de peur de se reprendre un coup... David avait fait un rêve cette nuit, sa maman avait une tête de renard et lui souriait doucement en lui disant : «  Je suis là ne t'en fais pas ! » Mais quand il s'était réveillé il n'y avait pas de maman juste Poufi son renard roux avec une tache blanche sur le cou qui ronflait doucement.

Il s'était levé avait allumé la radio pour mettre un bruit de fond et était allé se débarbouiller.

«  Alors ce n'était qu'un rêve ! »

Il s'essuya le visage d'une serviette de toilette et enfila son manteau. Un beau manteau bleu bien chaud.


«  Poufi debout paresseux on va en ville ! »

Le renardeau bailla et s'étira avant de glapir joyeusement.

David maitrisait déjà assez bien ses voix mentales il avait donc la permission de son père de se promener où il voulait seul comme presque tous les élèves ici, même les plus jeunes avaient une clef même si par commodité et sécurité un plus grand les accompagnait.

David descendit en cuisine et se prépara un chocolat chaud, plusieurs élèves étaient déjà attablés David leur adressa un sourire et se mit un peu plus loin.

Il aimait peu la foule de peur de laisser échapper une pensée, malgré sa bonne maîtrise une faute était encore possible !

Il sortit du bâtiment et traversa le parc passa par l'allée des arbres et salua le gardien.

«  Bonjour David ! » sourit celui ci.

Le gardien prit la peine de vérifier le bracelet de David juste au cas où un télépathe terrifiant le ferait rêver mais le 111 était bien là !


«  Bien tu peux passer mon garçon ! »

David sourit en pensant : * Merci !*

Il ouvrit le portail avec sa clef et alors que le gardien lui faisait la recommandation de ne pas se faire remarquer il était déjà sorti.

La ville de Mulhouse avait encore les décorations de Noël ! Tout était couleur et joie ! Il passa par des petites ruelles quand soudain il perçut une voix mentale. Cela venait forcement d'un télépathe puisqu'il n'avait rien voulu savoir ! C'était une petite voix enfantine et frêle, des pensées brouillées incompréhensibles mêlées de larmes.

* Un enfant mais il va se faire repérer !* s'affola David.

Il se mit à courir dans la direction des pleurs mentaux. Et il arriva à une place centrale où des adultes tabassaient un gamin terrorisé.

David se mit à rêver  d'un café au lait et transmis ce doux rêve rose aux adultes. Les adultes cessèrent de crier sur l'enfant en disant
« Monstre » et filèrent s'acheter un café !

David accourut aussitôt. Ouf l'enfant ne semblait pas blessé. Où était le télépathe plus grand qui l'accompagnait ?

David l'aperçut en train de faire le guignol sur la scène...Décidément cet adolescent ne méritait pas de veiller sur les petits qui sortaient de l'école. Il soupira autant laisser cet imbécile s'éclater il était suffisamment grand pour changer de voix mentale ! En tout cas quand son père l'apprendrait ce jeune homme allait avoir une bonne centaine de lignes à copier et à conjuguer à tous les temps du français ! Car son père le saurait ! Ça ne serait que justice !

David se retourna vers l'enfant au sol. Il était vraiment jeune, quatre ans tout au plus, de grands yeux profonds et verts, et des cheveux bruns, frêle maigrelet et portait une robe.

David se demanda si c'était normal la voix mentale qu'il avait entendu était celle d'un garçonnet !

Il s'approcha doucement en changeant le ton de sa voix mentale à chaque syllabe pour ne pas se faire repérer par la foule.

* Tu as mal quelque part ?*

Il ne s'attendait pas à ce que l'enfant soit rassuré alors il ajouta en transmettant la pensée :


* Je ne te ferai aucun mal !*

Il se mit alors à rêver en pensée d'un doux visage qui souriait maternellement et qui lui caressait la joue, c'était si apaisant et si triste en même temps, mais David se concentra sur le sourire pour que ce rêve marron devienne doux et rose et d'une agréable chaleur.

Il transmit le rêve au petit garçon pour le calmer.

* Je ne te veux aucun mal !* insista David en s'approchant encore.

Il suivit alors le regard du jeune télépathe et vit le manège.

* Tu aimes les chevaux de bois ? * demanda David en changeant à nouveau sa voix mentale.

David sourit il n'avait qu'une quinzaine de voix mentales alors il se décida à reparler son niveau n'étant pas assez haut pour utiliser son don plus de quinze minutes dans une grande foule:

«  Allons faire un tour ! »

Il paya les billets et s'approcha de nouveau du garçonnet.

« Alors tu viens les chevaux de bois t'attendent ! » rit David.

Il espérait cependant que le petit télépathe ne soit pas assailli de pensées dans toute cette foule ce qui arrivait encore à David quand il paniquait !

C'est aussi pour ça qu'un tour de manège apaiserait sûrement les deux enfants et leur permettrait de rentrer après en toute sécurité loin de la foule de la place encore emplie de couleurs et de décorations de Noël !

[ HRP : A toi Stefano ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stefano Feliciano
Elève de Dream Land School/ Admin-graph-pout
Elève de Dream Land School/ Admin-graph-pout
avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 21

Feuille de personnage
Age: 4 ans
Classe/Travail: Petits rêves
Numéro d\'étudiant: 550

MessageSujet: Re: ÉVENT DE NOËL : manège et rêves...[ PV Stefano Feliciano ]   Sam 9 Fév - 21:40

Stefano était sorti ce matin, sans manger, il voulait juste se promener, et on lui avait encore collé un adolescent pour le surveiller. Soit disant car il était petit. Il avait peut être 4 ans, mais il pouvait se débrouiller seul! Et il n'aimait pas être surveillé. Ils étaient tous méchants dans cette école de toute façon... Ils voulaient tous le taper... Et donc Stefano ne parlait a personne. Une fois sorti, ignorant la faim qui le rongeait. C'était pas important, il avait voulu sortir, en essayant de cacher ses jambes, car il était forcé par l'adolescent qui l'accompagnait, de porter une robe. Et il s'était moqué de lui sur tout le trajet. Mais Stefano ne lui parlait pas, même si, agacé, l'adolescent le poussait des fois sur le sol pour lui apprendre a ne plus l'ignorer. Mais Stefano continuait.

Au bout d'un moment, après avoir traversé de petites ruelles, ils arrivèrent sur la Place Centrale. L'adolescent remarqua qu'une scène était installée sur la place et dit au jeune enfant:


« Tu restes la! »

Stefano haussa les épaules et partit se mettre dans un petit coin, tentant de se cacher, de disparaitre a la vue de tous les gens étant sur cette place. Non seulement car les gens le regardaient bizarrement a cause de la robe qu'il était forcé de porter. Ils se moquaient de lui... Tous. Tous étaient méchants. Il voulait revoir ses parents... Il regardait tout le monde, dans son petit coin, ignorant les remarques désobligeantes qu'on faisait dans son dos... Même les adultes, censés être responsables, l'humiliaient... Et pendant ce temps, l'autre adolescent qui était censé le surveiller, s'amusait sur la scène, se donnant en spectacle. Mais lui, il s'amusait... Pas Stefano.

Mais, tout d'un coup, le petit garçon ne sachant pas bien maitriser sa télépathie, laissa échapper une pensée. Et il le regrettait... Oui , il le regrettait, car un groupe de personnes légèrement plus âgées que l'adolescent l'ayant accompagné, l'encerclèrent, tandis que Stefano reculait contre le mur. Il était bloqué. Et il tentait de cacher ses tremblements, sa peur, malheureusement, elle s'échappait par la pensée. Le groupe se mit a le traiter de monstre, il se fit jeter, plaquer au sol, et reçut des coups. Il remuait comme il pouvait, mais, du haut de ses 4 ans, il lui était strictement impossible de s'échapper d'un groupe d'adultes. Il se mit a pleurer, en silence, comme il pouvait, et appelait de l'aide par la pensée. Soudainement, tout s'arrêta. Un autre télépathe intervenait, transmettant l'image d'un café, enfin d'une boisson chaude, ce qui fit partir le groupe. Stefano s'assit mais se recroquevilla sur le sol. Il vit un enfant, plus vieux que lui, courir vers lui et regarder vers la scène, puis paraitre en colère en voyant l'adolescent censé le surveiller en train de s'amuser. Puis il se retourna vers Stefano, le regarda de part en part, et fit une tête bizarre en voyant la robe. Lui aussi allait se moquer de lui... Stefano lâchait des sanglots effrayés, affolés,voyant que le garçon s'approchait de lui.


Il entendit une pensée:


*Tu as mal quelque part?*

Stefano ne répondit pas, apeuré. Il en entendit une autre:

* Je ne te ferai aucun mal !*

Mais le petit garçon de 4 ans ne répondit toujours pas. Il reçut soudainement un rêve, de la part du garçon plus âgé que lui; Un visage, une caresse rassurante sur la joue mais c'était un rêve triste, ce qui ne rassura pas du tout le petit enfant. Puis, peu a peu, le rêve se changea de marron a rose, et un sourire apparut sur le visage, ce qui calma un peu Stefano. Puis il reçut a nouveau une pensée:

* Je ne te veux aucun mal !*

Peut être était ce vrai... Peut être fallait il croire ce garçon... Mais Stefano regarda juste ailleurs, l'autre garçon suivit son regard et lui demanda par la pensée:

* Tu aimes les chevaux de bois ? *

Stefano hocha la tête, même si celui ci était a peine visible. Il vit le sourire du jeune garçon et il entendit pour la première fois la voix du garçon:

« Allons faire un tour ! »

Le garçon partit acheter les tickets, ne laissant pas a Stefano le temps de répondre, puis il revint, disant:

« Alors tu viens les chevaux de bois t'attendent ! »

Stefano se leva en tremblotant, maladroitement, tirant sur la robe pour cacher ses jambes. Il regarda les chevaux, se demandant si il pouvait, vu sa petite taille, monter dessus. Puis il regarda le garçon qui l'avait aidé:

« Merci... »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Olonaie
Directeur de 12 piges/Fonda-bisounours
Directeur de 12 piges/Fonda-bisounours
avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 29

Feuille de personnage
Age: 10 ans et demi
Classe/Travail: Classe des Rêves Médians
Numéro d\'étudiant: 111

MessageSujet: Re: ÉVENT DE NOËL : manège et rêves...[ PV Stefano Feliciano ]   Ven 15 Fév - 21:55




« Merci... » dit la petite voix enfantine.

David sourit et monta sur un cheval de bois en y faisant grimper devant lui le petit enfant. La musique enchanteresse démarra et David rit joyeusement.

Le manège tournait et les soucis s'envolaient.

Soudain un frisson parcourut l'échine de David il avait perçu une pensée :

* Tués!*

Qui avait pensée cela ?
David laissa l'enfant à son jeu et scruta les environs et chaque tête...Beaucoup de futilités trottaient dans la tête des gens qu'est ce qu'ils allaient manger ce soir ? Qu'est ce qu'il y aurait à la télé ? Est-ce que l'exposé pour l'école de demain allait bien se passer ? Où était la boulangerie ? Où est ce que j'ai mis mon sac ?

Et soudain la pensée plus forte que jamais :

*Ils les ont tués ! *

David réussit enfin à la localiser , elle venait d'un homme blond qui fixait le manège.

David essaya de capter un peu plus ses pensées et il se sentit happé par un rêve gris :

* Près de ce manège une file de gens dont deux enfants en bas âge...

«  Des télépathes voilà ! Tous des terrifiants ! » cria un homme.

Un des enfants ressemblait étrangement au petit près de David sûrement une coïncidence.

« Ces gens se croient supérieurs ! Et bien ils sont jugés coupable ! Coupable de vouloir détruire notre univers ! »

Le petit garçon de deux ans se mit à pleurer en serrant son doudou contre lui.

«  Jamais on aura vu de tels criminels ils nous prennent même la liberté de penser ! »

Une petite fille de cinq ans serra la main de l'enfant de deux ans...qui tenait son lapin-doudou en pleurant.

David ressentait la haine à étouffer et la colère de ces gens, à travers ce rêve il percevait leur mépris face à tout télépathe du plus jeune au plus âgé...

«  Croyez vous qu'ils méritent de vivre ?  Laissez votre compassion ailleurs, jeunes ou non, ce sont des monstres et des bactéries ! Il faut désinfecter ! »

Les hommes devant la file de gens armèrent leur fusil et il y eut un grand bruit …

Les pleurs de l'enfant cessèrent et on entendit un bruit de chute...

Le doudou était à terre ...*

David pleurait à chaudes larmes et il avait envie de vomir... Il sentit l'enfant sur le cheval contre lui et revint peu à peu à lui...

Sous son mal être les pensées de tous les gens de la place l'envahirent et se mélangèrent dans sa tête. Il ne percevait plus les pensées de cet inquiétant adulte et pourtant il était perdu, perdu, perdu...

«  Arrêtez le manège ! » cria une voix. 

L'adolescent de tout à l'heure s'approcha de David et du petit enfant nommé Stefano.


«  On rentre ! » dit l'adolescent percevant le trouble des pensées de David et le prenant dans ses bras après avoir aidé Stefano à descendre du manège.

Dans ses bras, David pleurait doucement, Stefano suivait tant bien que mal.

«  Ça vous dirait de manger des lasagnes ce soir les gosses ? C'est moi qui cuisine ! » tenta de détendre l’atmosphère l'adolescent.

«  Et toi Stefano ? » Il connaissait ce prénom car on lui avait dit de veiller sur Stefano.

Soudain David en pleurs se mit à hurler :

«  NON ! CE N'EST PAS VRAI ! CE N'EST PAS... »

L'adolescent soupira et pensa à un rêve rose un champs de fleurs où il courait enfant en riant, par terre il y avait des pommes où on pouvait croquer agréablement.

Poufi glapit inquiet et lécha la main de Stefano comme pour lui demander de l'aide pour David.

David se calma peu à peu, l'adolescent se posa sur un banc et y posa David avant d'aider Stefano à y grimper.

«  David, ce monsieur c'était mon père ...Il vient parfois voir ce manège...Il est en dépression depuis qu'il ont exécuté toute ma famille sauf mon père en voyage d'affaire et moi ...J'ai aussi perçu le souvenir...Mais je le connaissais déjà...Oui il y avait des humains pourris des humains qui ont tué plein de gens innocents durant ce génocide, cette guerre absurde...Mais c'est un ami non télépathe à moi qui m'a sauvé de l'exécution en me faisant fuir au dernier moment... Ils ne sont pas tous méchants ces humains, il faut bien tomber c'est tout...Grâce à cet ami je ne vis pas dans la haine et toi David que choisis tu ? Regretter toujours ou avancer vers une probable paix ? »

David éclata en sanglots et l'adolescent soupira en regardant Stefano :


«  Tu me rappelles mon petit frère il avait ta couleur de cheveux ! »

Ils restèrent un long moment silencieux, seul le bruit des larmes de David se faisait entendre. Puis l'adolescent tourna son regard vers Stefano :


«  Je suis désolé de m'être moqué de toi Stefano ! »

Au fond ils étaient presque tous ainsi des gosses brisés par une guerre qu'ils n'avaient pas compris ...Des enfants qui grandissaient dans un monde qui ne les tuait plus mais qui ne voulait pas d'eux...Il était si fatiguant de se cacher...


[ HRP: A toi Stefano ^^]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stefano Feliciano
Elève de Dream Land School/ Admin-graph-pout
Elève de Dream Land School/ Admin-graph-pout
avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 21

Feuille de personnage
Age: 4 ans
Classe/Travail: Petits rêves
Numéro d\'étudiant: 550

MessageSujet: Re: ÉVENT DE NOËL : manège et rêves...[ PV Stefano Feliciano ]   Ven 15 Fév - 22:45



Il vit le garçon plus vieux monter sur le cheval après l'avoir mit dessus, devant lui, prêt de la tête du cheval de bois. Puis le garçon blond se mit a rire, contrairement a Stefano, qui lui, restait silencieux, regardant le cheval comme si il n'avait jamais vu de manège de toute sa courte vie, c'est court quatre ans. Puis le manège commença a tourner mais tout changea d'un coup, Stefano l'avait senti, le garçon avait frissonné et avait arrêté de rire. Stefano avait un peu peur mais voulait savoir ce qu'il s'était passé... Le petit ne comprenait pas, le garçon devait avoir senti quelque chose, un rêve quelque chose mais quoi?Il voulait parler, mais bizarrement rien ne sentait, peut être la peur qui l'empêchait de savoir...

« ... »

Puis il remarqua soudainement que le garçon pleurait, se sentait visiblement mal, il avait pâli, et puis Stefano paniqua, se mettant a gigoter sur le cheval.Soudainement, une voix le surpris, le faisant a moitié glisser du cheval:

« Arrêtez le manège ! »

Il vit l'adolescent qui était censé le surveiller, et se mit a trembler un peu, il ne lui faisait pas du tout confiance, il était méchant! Soudain il sentit que celui ci le prenait et le faisait descendre du manège puis prenait le garçon blond.

« On rentre ! »

Le garçon blond pleurait toujours, et Stefano les suivait, mais il avait du mal, l'adolescent était grand, marchait vite et lui et ses petites jambes d'enfant de 4 ans avaient du mal a suivre...

« Ça vous dirait de manger des lasagnes ce soir les gosses ? C'est moi qui cuisine ! »

Stefano ne répondit pas. Même quand l'adolescent lui demanda si lui en voulait. Mais lorsque le garçon blond se mit a hurler, le petit de 4 ans sursauta et trembla encore plus:

« NON ! CE N'EST PAS VRAI ! CE N'EST PAS... »

Et puis il sentit un truc mouillé sur sa main et se cacha derrière l'adolescent mais remarqua ensuite que c'était juste le renard du garçon. Puis l'adolescent posa le garçon blond sur un banc, puis Stefano se sentit porté par l'adolescent et mit sur le banc a son tour.

« David, ce monsieur c'était mon père ...Il vient parfois voir ce manège...Il est en dépression depuis qu'il ont exécuté toute ma famille sauf mon père en voyage d'affaire et moi ...J'ai aussi perçu le souvenir...Mais je le connaissais déjà...Oui il y avait des humains pourris des humains qui ont tué plein de gens innocents durant ce génocide, cette guerre absurde...Mais c'est un ami non télépathe à moi qui m'a sauvé de l'exécution en me faisant fuir au dernier moment... Ils ne sont pas tous méchants ces humains, il faut bien tomber c'est tout...Grâce à cet ami je ne vis pas dans la haine et toi David que choisis tu ? Regretter toujours ou avancer vers une probable paix ? »

Stefano entendit ça, eut encore plus peur, il n'avait que 4 ans, et commençait a sentir les larmes embuer ses yeux. Rien ne s'arrangea quand l'adolescent dit:

« Tu me rappelles mon petit frère il avait ta couleur de cheveux ! »

Stefano avait sursauté, comment pouvait il rappeler quelqu'un d'autre...? Et ce fut juste après que Stefano craqua, laissant ses larmes couler silencieusement:

« Je suis désolé de m'être moqué de toi Stefano ! »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Olonaie
Directeur de 12 piges/Fonda-bisounours
Directeur de 12 piges/Fonda-bisounours
avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 29

Feuille de personnage
Age: 10 ans et demi
Classe/Travail: Classe des Rêves Médians
Numéro d\'étudiant: 111

MessageSujet: Re: ÉVENT DE NOËL : manège et rêves...[ PV Stefano Feliciano ]   Mar 19 Fév - 23:16



La vie est si fragile...A peine là à peine elle disparaît...David pleurait et s'en rendait vraiment compte à présent...Cet enfant...Tout comme le petit garçon qui pleurait près de lui il vivait avant maintenant il n'était plus...Et tout ça à cause du mépris des hommes...L'humain télépathe ou non est une créature si fragile et si destructrice...Cause de sa propre mort souvent bien trop tôt...

Une mélodie se fit entendre l'adolescent avait sorti la guitare qu'il avait sur son dos et s'était mis à chanter de sa voix grave :


« Piove a dirotto,
A occhi chiusi,
Ognuno si augura di essere felice,

Sortilegio e sonetto

Ma...
Essere senza fiato,
Tira un vento gelido,

Sortilegio e sonetto

Racconta certe storie,
La vita !
Ma mi piace vivere,

Sortilegio e sonetto »

David sentit Poufi se blottir contre lui juste après avoir sauté sur le banc, le renardeau roux à tâche blanche lui léchait tendrement la main. Les passants passaient sans faire attention à la musique ou aux pleurs des enfants...L'indifférence était sûrement la pire chose qui puisse exister après le racisme...Mais l'indifférence est un racisme aussi, un racisme silencieux qui rejette l'autre dans son propre monde...Ne viens pas...L'indifférence des gens face aux tueries de tous ces télépathes innocents était presque aussi grave que ceux qui tuaient...L'indifférence des télépathes face aux terrifiants qui envoyaient des gens exténués à l'hôpital était grave également...Ce n'est pas car on est télépathe qu'on accepte le monde de l'autre...On le ressent, on l'entend mais on peut le renier comme tout être humain...Oui le monde n'était pas sombre ou lumineux il était gris...Et parfois un peu de couleur de ciel bleu se glissait dans ce gris ou de rêve rose...

David essuya ses larmes et bredouilla en prenant la main de Stefano :


«  On va grandir et on fera de ce monde un monde de paix ! »

L'adolescent sortit un bout de pain sec de sa poche.


«  Eh les mioches regardez ! » dit-il en montrant du doigt une foule de pigeons qui s'étaient posés devant eux.

Il coupa le bout de pain en deux et en donna à Stefano et David.

David sourit et lança un peu de pain aux oiseaux. Le renard de David ne cessait de regarder les pigeons avec envie mais David le caressait doucement pour qu'il se tienne tranquille. Et le renard de l’adolescent un bel animal noir aux yeux bleus comme le ciel restait sage sûrement grâce aux cours de doux dressage.

Les pigeons se précipitaient sur le pain que David leur lançait et l'enfant riait en émiettant la miche de pain.

«  Dis c'était quoi ta langue que tu parlais tout à l'heure ? Je ne la connais pas ! » dit David en lançant une nouvelle miette de pain.

«  De l'italien ! Le parrain de mon père était italien ! Il allait nous rendre visite deux jours par mois de mes un an à seize ans ! Il travaillait dans les avions alors il pouvait voyager facile ! Et on y allait chaque vacances ! » sourit l'adolescent de dix-sept ans.

«Était ? » demanda David en relançant une miette de pain aux pigeons voraces.

«  Il a été piétiné par la foule à Naples lors d'une révolte de télépathes contre l'oppression un jour de manifestation...Comme quoi on peut même s'entretuer entre nous ! » rit l'adolescent amèrement.

«  Ce n'est pas drôle ! » s'assombrit David.

Il se souvenait encore de ce vieil homme dans la foule et de sa maman qui avait voulu le sauver autrefois...

«  Non en effet ! » sourit amèrement l'adolescent en posant sa main sur les cheveux blonds de David.

Puis son regard se tourna vers Stefano :

«  Bah tu n'as pas lancé de pain tu ne sais pas comment faire ? »

Soudain il comprit :

«  Attends vu ton prénom «  Stefano » ! Peut-être que tu ne parles pas bien notre langue ! »

L'adolescent se mit à expliquer à Stefano dans un italien plutôt bon comment lancer du pain aux oiseaux puis il redonna le petit quignon de pain à Stefano et dit :

«  Si tu veux Stefano je pourrais te donner des cours de soutien en français et t'apprendre l'italien vu que je suis bilingue ! »

Puis sans un mot de plus il reprit sa guitare et se remit à jouer.

Les passants passaient...

La guitare jouait...

Et les cœurs guérissaient...


[ HRP : A toi Stefano ^^

Voici la traduction de ma chanson :

« Il pleut à verse,
Les yeux fermés,
Le souhait d'être heureux,

Sortilège et sonnet,

Mais...
Être à bout de souffle,
Il souffle un vent glacial,

Sortilège et sonnet,

Elle sort de ces histoires,
La vie!
Mais j'aime vivre!

Sortilège et sonnet, »
]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stefano Feliciano
Elève de Dream Land School/ Admin-graph-pout
Elève de Dream Land School/ Admin-graph-pout
avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 21

Feuille de personnage
Age: 4 ans
Classe/Travail: Petits rêves
Numéro d\'étudiant: 550

MessageSujet: Re: ÉVENT DE NOËL : manège et rêves...[ PV Stefano Feliciano ]   Mer 20 Fév - 21:09

Il remarqua que le garçon blond continuait de pleurer mais ne voulait plus relever la tête, Stefano ne voulait plus regarder qui que ce soit donc il regardait le sol malgré le fait que son petit renard blanc tournait autour de lui. Voyant qu'il n'y avait pas de réaction, le petit renard partit vers le grand renard de l'adolescent. Soudainement, la voix de l'adolescent retentit et il se mit a chanter, après avoir sorti une guitare:

« Piove a dirotto,
A occhi chiusi,
Ognuno si augura di essere felice,

Sortilegio e sonetto

Ma...
Essere senza fiato,
Tira un vento gelido,

Sortilegio e sonetto

Racconta certe storie,
La vita !
Ma mi piace vivere,

Sortilegio e sonetto »

Stefano se mit a le fixer. Il l'écoutait attentivement. Et il ne le lachait pas des yeux, il s'en fichait si ça le mettait mal a l'aise il chantait italien et c'était important de le surveiller car si il faisait ne serait ce qu'une faute, Stefano lui dirait, oui c'est ça Stefano il est Italien et méfiant quand on parle de son pays ou qu'on fait un truc lié a lui. Soudainement, il sentit la main du garçon prendre la sienne et lui bredouiller:

« On va grandir et on fera de ce monde un monde de paix ! »

Mais Stefano pencha la tête sans réagir. Il vit ensuite l'adolescent bouger pour sortir du pain de sa poche. Du pain? Pourquoi?

« Eh les mioches regardez ! »

L'adolescent montrait des pigeons devant eux. Il voulait faire quoi? Il vit que l'adolescent coupait le pain et en reçu un bout dans ses petites mains. Que devait il en faire? Le garçon blond commença a lancer les bouts de pain aux pigeons en riant. Puis demanda a l'adolescent:

« Dis c'était quoi ta langue que tu parlais tout à l'heure ? Je ne la connais pas ! »

« De l'italien ! Le parrain de mon père était italien ! Il allait nous rendre visite deux jours par mois de mes un an à seize ans ! Il travaillait dans les avions alors il pouvait voyager facile ! Et on y allait chaque vacances ! »

«Était ? »

Stefano ne bougeait pas, regardant partout, et serrant les bouts de pain dans ses mains.

« Il a été piétiné par la foule à Naples lors d'une révolte de télépathes contre l'oppression un jour de manifestation...Comme quoi on peut même s'entretuer entre nous ! »

Stefano entendit le nom de sa ville natale, Napoli(Naples en Italien) et vit que l'adolescent riait. Le petit se mit a croire qu'on se moquait de sa ville qu'il aimait et qu'il aime toujours.

« Ce n'est pas drôle ! »

« Non en effet ! »avait dit l'adolescent en mettant la main sur la tête du garçon blond. Puis il tourna ensuite son regard vers Stefano, qui sursauta, faisant une moue boudeuse.

« Bah tu n'as pas lancé de pain tu ne sais pas comment faire ? »

Stefano pencha la tête: Faire quoi?

« Attends vu ton prénom « Stefano » ! Peut-être que tu ne parles pas bien notre langue ! »

Soudainement, l'adolescent se mit a parler en Italien pas beau pour lui expliquer comment faire. Mais Stefano en était encore a la critique de Napoli. Et se mit a bouder. Et l'adolescent se remit a jouer de la guitare.

« Non criticare Napoli... »(On ne critique pas Naples...en quelque sorte.)



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Olonaie
Directeur de 12 piges/Fonda-bisounours
Directeur de 12 piges/Fonda-bisounours
avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 29

Feuille de personnage
Age: 10 ans et demi
Classe/Travail: Classe des Rêves Médians
Numéro d\'étudiant: 111

MessageSujet: Re: ÉVENT DE NOËL : manège et rêves...[ PV Stefano Feliciano ]   Mer 27 Fév - 13:41



Mais le monde de paix était encore loin...

« Non criticare Napoli... » dit soudain le petit Stefano boudant.

L'adolescent rit et se mit à chanter en italien une chanson faisant l'éloge de la ville de Naples un sourire en coin. N'y comprenant pas grand chose le petit garçon David se leva et s'exclama:

«  Je vais vous chercher une gaufre au sucre ! Il fait froid ça va être sympa ! »

Il arriva à une petite boutique pas celle de la place mais une boutique de gaufres ambulante et demanda trois gaufres.

«  On ne sert pas les télépathes ! » cria le marchand en montrant sa pancarte sur le camion.

«  Interdit aux télépathes !  »

«  Je ne suis pas télépathe ! » mentit David.

«  Des hommes venant de la place m'ont dit le contraire ! Comme preuve ça me suffit ! Alors toi et tes amis vous allez filez!  » cracha le marchand ambulant.

«  Le conseil des T vous punira ! » cria presque David à moitié en larmes.

«  Qu'ai je à faire de ces guignols ? » s'exclama l'homme.

David sonda l'esprit de cet homme il était encore en apprentissage alors il ne vit qu'un peu de rêve éveillé :


* Un homme cet homme était avec un couteau et poignardait un autre homme dans la rue en titubant sûrement sous l'ivresse.

«  Sus aux télépathes! » criait-il la voix rauque et balbutiante.

«  Papa arrête arrête ! » pleurait le jeune adulte blessé.

«  Fabrice ? Mais que ? Oh mon Dieu ! Je ne dormais plus à cause de ces télépathes et j'ai trop bu pour supporter tout ça! » s'affola le père en appelant une ambulance.

Des barreaux, des larmes...

«  Tout ça c'est à cause de ces télépathes ! Un an de prison ! Tout ça à cause d'eux! » pleurait l'adulte.

«  Mais oui papa tout ira bien avec la remise de peine tu sortiras plus vite ! » dit un jeune homme qui avait un bandage au torse et qui le découvrit en enlevant son tee-shirt.

«  On ne les laissera plus se sentir innocent! » dit sombrement le fils. *

Poufi glapit mais David ne pleurait plus ce rêve gris ne lui faisait pas peur ! Leur tristesse le rendait plutôt en colère ! Cet homme les accusaient tous de son acte ! Mais c'était LUI le coupable et les Terrifiants peut-être un peu mais pas Tous les télépathes ! C'était injuste simplement injuste !


«  Vendez moi ces gaufres j'ai de quoi payer ! » dit David la voix vrombissante de colère.

«  Je ne veux pas de ton argent de télépathes! » grogna le marchant ambulant.

«  Mon argent ne diffère pas du votre ! Vendez moi ces gaufres! » cria David.

«  Pourquoi serai-je clément vous valez moins que des chiens ! » rit le marchand heureux de sa supériorité sur l'enfant.

*  VENDEZ MOI CES GAUFRES! * pensa David.

Ce hurlement de pensée rendit sonné l'homme un moment. Puis quand il se remit il s'approcha de l' enfant en larmes pour le frapper, le petit de neuf ans prit peur et lança une pierre qui cassa une petite vitre de la camionnette à gaufres. David se serait fait rouer de coups si l'adolescent n'était pas arrivé et ne s'était pas mis devant l'enfant.


«  Excusez moi monsieur mon ami vous a incommodé ? » demanda l'adolescent d'une voix paisible.

«  Ce télépathe ce chien ! »  cracha presque le marchand.

«  Bien sûr nous vous rembourserons mais savez vous que votre pancarte vaut une peine plus grande qu'une petite vitre brisée ? » dit l'adolescent avec un sourire en coin.

«  Je change de ville je ne veux pas de votre argent sale ! » cria l'homme en démarrant sa camionnette.

«  Bien donc l'affaire est réglée! » murmura l'adolescent.

Il s'accroupit devant David et Stefano.


«  Je ne critique pas Naples ! J'aime beaucoup cette ville tu sais Stefano! » dit-il d'une voix douce.

David pleurait et les oiseaux s'étaient envolés...

L'adolescent ébouriffa les cheveux du petit de neuf ans David.


«  Je t'en ferai moi des gaufres! » dit-il d'une voix douce.

«  Pardon ! Pardon! » pleurait David.

«  Je sais que ça fait mal ... Mais ces gens là sont moins forts que nous en agissant ainsi ! Je vous protégerai les enfants ! » dit l'adolescent soudain sérieux en regardant le nuages si blancs le ciel si bleu.

David comprit alors que sous une attitude insolente et guignol on pouvait se battre pour de grands idéaux malgré tout! Il en estima l'adolescent !


«  Les apparences sont trompeuses n'est ce pas ? Peut-être que...les terrifiants... Peut-être que... » dit David.

Il se retint de penser «  maman » , oui peut-être qu'ils ne sont pas si méchants ...

«  Personne ne mérite d'être traité en chien ! Télépathes, Terrifiants ou non télépathes ! On est tous des humains! » dit l'adolescent.

Puis son regard se fit rieur alors qu'il regardait Stefano avec douceur.


«  Rentrons manger ! Je vous préparerai un bon repas! Mais Stefano tu as du mal à suivre allez ! Viens sur mon dos ! » proposa t'il.

[ HRP : A toi Stefano ^^]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stefano Feliciano
Elève de Dream Land School/ Admin-graph-pout
Elève de Dream Land School/ Admin-graph-pout
avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 21

Feuille de personnage
Age: 4 ans
Classe/Travail: Petits rêves
Numéro d\'étudiant: 550

MessageSujet: Re: ÉVENT DE NOËL : manège et rêves...[ PV Stefano Feliciano ]   Jeu 28 Fév - 21:49

Lorsque Stefano dit en boudant qu'on ne devait pas critiquer sa ville natale, l'adolescent rit, faisant faire une bouille encore plus boudeuse au petit enfant. Soudainement, l'adolescent se mit a chanter une chanson sur Naples, une chanson la faisant belle, comme Stefano l'aimait, et le visage de l'enfant s'éclaira un peu. Soudainement, la chanson fut interrompue par le garçon blond, faisant a nouveau bouder Stefano. On n'interrompait pas une chanson sur sa ville pour dire:

« Je vais vous chercher une gaufre au sucre ! Il fait froid ça va être sympa ! »

Stefano se mit a faire une fixette sur le mot "gaufre" et tenta de le prononcer en français, mais abandonna et le dit en italien:

« Cialda? »

Mais lorsque le garçon blond arriva a une espèce de boutique ambulante, des grandes personnes se mirent a crier. Et ses cris firent sursauter Stefano qui se mit a trembler:

« On ne sert pas les télépathes ! »

« Interdit aux télépathes ! »

« Je ne suis pas télépathe ! »

« Des hommes venant de la place m'ont dit le contraire ! Comme preuve ça me suffit ! Alors toi et tes amis vous allez filez! »

Stefano retenait des sanglots et regardait le sol.

« Qu'ai je à faire de ces guignols ? »

Le garçon blond se mit a lire dans l'esprit du vendeur, enfin c'est ce que Stefano pensait. Il n'était pas sur.

« Vendez moi ces gaufres j'ai de quoi payer ! »

« Je ne veux pas de ton argent de télépathes! »

« Mon argent ne diffère pas du votre ! Vendez moi ces gaufres! »

« Pourquoi serai-je clément vous valez moins que des chiens ! »

Soudainement, l'homme parut sonné, mais Stefano entendit le cri aussi et se recroquevilla, tremblant encore plus. Une pierre atterrit dans une fenetre du camion mais Stefano ne réagissait plus du tout. L'adolescent partit, laissant le jeune enfant seul et dit:

« Excusez moi monsieur mon ami vous a incommodé ? »

« Ce télépathe ce chien ! »

« Bien sûr nous vous rembourserons mais savez vous que votre pancarte vaut une peine plus grande qu'une petite vitre brisée ? »

« Je change de ville je ne veux pas de votre argent sale ! »

« Bien donc l'affaire est réglée! »

Puis l'adolescent s'accroupit:

« Je ne critique pas Naples ! J'aime beaucoup cette ville tu sais Stefano! »

Mais Stefano ne réagit pas, toujours recroquevillé. Il entendait juste:

« Je t'en ferai moi des gaufres! »

« Pardon ! Pardon! »

« Je sais que ça fait mal ... Mais ces gens là sont moins forts que nous en agissant ainsi ! Je vous protégerai les enfants ! »

« Les apparences sont trompeuses n'est ce pas ? Peut-être que...les terrifiants... Peut-être que... »

Au fur et a mesure du dialogue, Stefano n'avait toujours pas bougé, il entendait juste:

« Personne ne mérite d'être traité en chien ! Télépathes, Terrifiants ou non télépathes ! On est tous des humains! »

Et le petit garçon sentit un regard sur lui, et une voix rassurante:

« Rentrons manger ! Je vous préparerai un bon repas! Mais Stefano tu as du mal à suivre allez ! Viens sur mon dos ! »

Mais Stefano ne bougea pas, toujours tremblant, effrayé, et il avait de plus en plus de mal a retenir ses sanglots.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Olonaie
Directeur de 12 piges/Fonda-bisounours
Directeur de 12 piges/Fonda-bisounours
avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 29

Feuille de personnage
Age: 10 ans et demi
Classe/Travail: Classe des Rêves Médians
Numéro d\'étudiant: 111

MessageSujet: Re: ÉVENT DE NOËL : manège et rêves...[ PV Stefano Feliciano ]   Mer 13 Mar - 10:24

" C'est pour toi!"

L'adolescent avait pris le petit de quatre ans sur son dos, David suivait en silence se repassant la scène dans sa tête.

Il était fatigué du haut de ses neuf ans...Il aurait aimé que sa maman soit là mais rien ne serait plus comme avant n'est ce pas ?

Il jeta un regard à Stefano sur le dos de l'adolescent , le petit enfant tremblait encore alors il s'approcha et dit :


« Faisons une pause ! »

Ce qui remplit de joie l'adolescent qui voulait aller à la section musique d'un grand magasin pour une nouvelle partition de guitare.

Ils entrèrent dans le centre commercial et l'adolescent posa Stefano à terre doucement en entrant dans la section musique, David lui prit la main et sourit :


« Allons au rayon jouets ! »

Au rayon jouets, David et Stefano se retrouvèrent devant des centaines de peluches, trains électriques, petites voitures, briques de constructions et jouets en tous genres !

David poussa un cri d'admiration. Il se demanda comment rassurer Stefano qui semblait encore choqué. Il alla du coté des boites à musiques et son regard fut attiré par l'une d'elle.

Des cygnes dansaient sur un lac en verre reflété par un miroir au dessus duquel était dessiné un arc-en-ciel et écrit une phrase :


« The rainbow's smile »

La musique était douce, on l’actionnait et l'arrêtait en appuyant sur un bouton près de l'arc-en-ciel sur la boîte à musique.

Le sourire de l'arc-en-ciel...Oui la mélodie rassurante illustrait bien son titre !

L'enfant regarda Stefano encore un peu tremblant et sourit de ce sourire protecteur qu'il avait déjà malgré son jeune âge neuf ans.

Il alla voir le vendeur et paya la boîte à musique en demandant un paquet cadeau.

Le vendeur en fit un rouge magnifique.

Puis David alla voir Stefano.


« C'est pour toi ! » dit-il avec un sourire en s'accroupissant devant l'enfant. Il mit le paquet doucement dans les petits bras de Stefano avant de dire :
« La musique est le reflet de l'amour des gens si tu l'écoutes elle te rassurera comme une maman ou un papa ! »

David sourit et quitta la section jouets en compagnie de Stefano.


« LES MÔMES ! » criait une voix.

C'était l'adolescent, David lui fit de grands signes joyeux de la main pour signaler sa présence et celle de Stefano.

« J'AI TROUVE LA PARTOCH ! » cria l'adolescent très content en brandissant une feuille de papier.

David rit de son joli rire cristallin avant de faire un doux sourire à Stefano.

Puis ils repartirent, Stefano ayant toujours le gros paquet rouge dans ses bras.

Ils arrivèrent à l'école et traversèrent une allée bordée d'arbres immenses mais dépourvus de feuilles en cette saison, après avoir ouvert le portail.

Ils traversèrent le parc puis le terrain de sport. Stefano fatiguait peut-être alors l'adolescent proposa de continuer à vélo.

Ils empruntèrent des vélos du gymnase dont un qui tirait une sorte de siège enfant à roulettes. L'adolescent prit un Vélo Tout Terrain et David le vélo au petit chariot. Il installa Stefano et son cadeau sur le siège à roulettes tiré par le vélo et s'installa à l'avant. David commença à pédaler doucement alors que l'adolescent fonçait à tout allure sur la piste cyclable en criant :
« BONZAIIII ! »

Le soleil éclairait la piste bordée d'arbres d'une fraîche mais agréable lumière. Le vent soufflait doucement et David pédalait doucement berçant Stefano de la douce allure de son chemin, les renards de pensées suivaient en courant glapissant joyeusement.

Ils arrivèrent aux dortoirs et rangèrent les vélos au bord de la piste sous le toit du dortoir. David aida Stefano à descendre.

Ils suivirent l'adolescent qui se dirigea en cuisine. Ils y retrouvèrent nombres de leur camarades et l'adolescent s'exclama :
« Ce midi Lasagnes et gaufres ! Qui veut m'aider à cuisiner ? »

Nombres de camarades des petits rêves jusqu'aux grands songes se proposèrent dont David mais l'adolescent dit :


« Non David toi veille sur Stefano il en a vu assez vu pour aujourd'hui ! »

David hocha la tête pour dire oui et s'installa à la grande table de l'immense cuisine avec Stefano l'aidant à monter sur la chaise.

L'enfant avait toujours le cadeau dans les mains et David demanda :

« Alors tu l'ouvres ce paquet ? »

Puis il lui fit un doux sourire. On entendait du bruit derrière la cloison en métal gris à points blancs qui séparait la cuisine de la table , les enfants et adolescent s'activaient à cuisiner !

David sourit et dit à Stefano dans un clin d’œil :


« On va bien manger ce midi ! Ça va être chouette ! »

Puis il ne dit plus un mot attendant que Stefano ouvre son cadeau.


[ HRP : A toi Stefano ^^]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stefano Feliciano
Elève de Dream Land School/ Admin-graph-pout
Elève de Dream Land School/ Admin-graph-pout
avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 21

Feuille de personnage
Age: 4 ans
Classe/Travail: Petits rêves
Numéro d\'étudiant: 550

MessageSujet: Re: ÉVENT DE NOËL : manège et rêves...[ PV Stefano Feliciano ]   Ven 29 Mar - 20:09

Soudainement, Stefano, qui n'avait plus rien dit, plus bougé, se retrouva sur le dos de l'adolescent. Il regarda ce dos un moment, s'accrocha au tshirt de l'adolescent et enfouit sa tête dedans. Pour ne plus bouger. Il sentit le regard de l'enfant blond marchant a coté d'eux, mais ne réagit pas. Il ne voulais plus bouger du tout. Et il entendit la voix du garçon:

« Faisons une pause ! »

Stefano sentit soudainement la joie de l'adolescent mais ne bougea pas, toujours silencieux. Mais Stefano observait discrètement le chemin que l'adolescent prenait, le centre commercial. Il sentit qu'on le posait par terre, et il s'y assit. Mais l'enfant lui prit la main et dit:

« Allons au rayon jouets ! »

Stefano se leva de force et suivit le garçon blond jusqu'au rayon jouets, ou le blond poussa un cri d'admiration, faisant sursauter le garçon de 4 ans et fixer le sol un moment. Il vit que le garçon le regardait, avec l'air de se poser des questions. Soudainement, il vit le garçon partir vers les boites a musique et resta la sans bouger, regardant un peu partout, méfiant. Le petit entendit soudainement de la musique et vit le blond le regarder, lui faire un sourire rassurant et partir vers un grand monsieur qui fit des trucs bizarres. Puis le blond revint vers Stefano, qui vit un gros machin rouge dans ses bras, et le reçut dans les siens ensuite, ce qui le fit paniquer, car il était prit au dépourvu, et le paquet avait l'air immense:

« C'est pour toi ! La musique est le reflet de l'amour des gens si tu l'écoutes elle te rassurera comme une maman ou un papa !»

Le blond sortit du rayon jouets, suivi par Stefano qui regardait ou il marchait comme il pouvait. Mais une voix le fit sursauter:

« LES MÔMES ! »

Il vit le blond faire des signes de la main a l'adolescent, pour, on dirait, signaler sa présence et la sienne:

« J'AI TROUVE LA PARTOCH ! »

Le blond rit et Stefano vit un sourire lui étant destinée. Le garçon partit, Stefano le suivait en courant, trébuchant sans arrêt mais tenant très fort le paquet. Le petit de 4 ans commençait a voir l'école mais ralentissait de plus en plus. L'adolescent semblait l'avoir remarqué, car il proposa de prendre des vélos une fois arrivé au terrain de Sport. Le blond prit un vélo avec un siège a roulettes a l'arrière, Stefano sentit qu'il était installé dedans, sentit que le garçon démarrait doucement, et vit l'adolescent partir comme une flèche en hurlant. Même si le blond roulait lentement, Stefano sentait des petites bosses sous les roulettes et poussait des cris de surprise. Mais ça se calma et Stefano se laissa bercer par l'allure du trajet, lent et mieux agréable. Ils arrivèrent aux dortoirs, allèrent dans la cuisine ou l'adolescent dit:

« Ce midi Lasagnes et gaufres ! Qui veut m'aider à cuisiner ? »

Beaucoup de gens levaient le doigt, le blond compris, mais l'adolescent refusa:

« Non David toi veille sur Stefano il en a vu assez vu pour aujourd'hui ! »

Stefano leva la tête, entendant enfin le prénom du blond. Celui ci hocha la tête et vint s'asseoir près de l'enfant de 4 ans et dit:

« Alors tu l'ouvres ce paquet ? »

Stefano hocha la tête en fixant David, ignorant les bruits de cuisine et écoutant le blond qui lui faisait un clin d'oeil:

« On va bien manger ce midi ! Ça va être chouette ! »

Stefano hocha la tête et dit:

« David...? »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Olonaie
Directeur de 12 piges/Fonda-bisounours
Directeur de 12 piges/Fonda-bisounours
avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 29

Feuille de personnage
Age: 10 ans et demi
Classe/Travail: Classe des Rêves Médians
Numéro d\'étudiant: 111

MessageSujet: Re: ÉVENT DE NOËL : manège et rêves...[ PV Stefano Feliciano ]   Dim 31 Mar - 12:27

" Une ancienne Ritournelle ..."

« David...? »


Stefano avait parlé, David se retourna vers le petit brun et l'aida à ouvrir le paquet , la petite boîte à musique incrustée de perles fut actionnée par David:


«  Regarde c'est là qu'il faut appuyer ! »

Les figurines de cygnes se mirent à danser sur le lac en verre, sous l'arc en ciel peint , ils étaient reflétés par le miroir de la boîte à mélodie.

David sourit à Stefano et lui dit :


«  Tu danses ? »

Il le prit dans ses bras avec douceur et se mit à faire un pas en arrière un pas en avant puis un pas sur les cotés répétant cela lentement, alternativement.

David se mit à mumurer une chanson pendant qu'il dansait Stefano dans ses bras:


« Petite boîte à musique,
Jolie mélodie fantastique,
Ne pleure pas ne pleure pas petite mélodie,
Maman te fera du chocolat,
Papa jouera avec toi si tu ne pleurs pas,

Oublie les mauvais rêves accorde toi un sourire,
Maman va revenir,

Petite fée qui danse,
Où as tu mis l'enfance ?
Dans une foule apeurée,
Danse et chante,
Mon cœur est coloré,

Oublie les mauvais rêves accorde toi un sourire,
Maman va revenir,

Elle restera près de toi avec papa,
Toujours à l'infini,
Ensemble on vit,
Mélodie merveilleuse,
Il fait glacé ce soir,
Ne pleurs pas dans le noir,

Oublie les mauvais rêves accorde toi un sourire,
Maman va revenir, »

Oui David s'en souvenait c'était la chanson, la prière qu'il avait inventé pour que sa maman revienne...Il aurait tant aimé qu'elle soit là avec lui comme avant! Mais plus de feux de cheminée et de longues soirées avec un peu de pain mais plein de joie au cœur.

Il posa Stefano à terre et dit dans un hoquet de larmes :
«  C'est une très jolie musique! »
Puis il s'accroupit et dit à l'oreille de Stefano:

«  Un jour Stefano je t'emmènerai voir mon papa! »

C'était dit comme un secret mais aussi comme une promesse. Il essuya ses larmes, il avait envie de sourire à présent car Stefano était son ami n'est ce pas ?


«  Il est chouette mon papa ! » dit le petit David neuf ans tout sourire.

On sentait la bonne odeur des lasagnes et bientôt tout le monde se mit à table, David aida Stefano à monter sur sa chaise. Mais il pensa que c'était dur pour l'enfant de couper des morceaux avec ses petites mains.

Il le fit donc puis redonna sa fourchette à Stéfano.

« Bon appétit! » sourit David à l'assemblée bientôt suivi d'une voix commune par tout le groupe de petits cuisiniers amateurs.

Cependant c'était réchauffant et délicieux, David se régalait!

«  Alors comment trouvez vous nos lasagnes ? » s’exclama l'adolescent.

«  C'est très bon ! » sourit le jeune David neuf ans avec de la bolognaise autour de la bouche ce qui fit rire gentiment l'adolescent.

David se servit un verre d'eau et demanda :


«  Qui en veut ? »

Des mains se levèrent et David se leva pour aller servir chacun avec le pichet d'eau. Il servit aussi Stefano. Puis il se rassit.

Les discussions allaient bon train autour de la table cela allait du dernier devoir scolaire à la prochaine partie de football que l'on ferait sur le terrain de sport et on parlait même de bandes dessinées, enfin parler...Certains avaient la bouche pleine et utilisaient la pensée pour communiquer ce qui dans le monde des télépathes revenait à peu près au même.

David jeta un coup d'oeil à Stefano, il avait envie de lui dire pour sa maman, pour son papa , tous ces secrets qu'il cachait même en pensées car étrangement il savait que Stefano ne rapporterait pas !
C'était si lourd à porter tout seul tout cela pour ses frêles épaules d'enfant de neuf ans!

«  Stefano on est amis n'est ce pas ? » murmura David avant de lui envoyer une pensée heureuse:

* Oui! Amis! *

C'était la première fois que David s'accordait le droit de ne pas rester seul et ça le rendait si heureux!

«  Alors c'est bon ? » demanda David au bout d'un moment au petit garçon aux yeux verts.

Son ami...

Stefano.


[ HRP : A toi Stefano ^^]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stefano Feliciano
Elève de Dream Land School/ Admin-graph-pout
Elève de Dream Land School/ Admin-graph-pout
avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 21

Feuille de personnage
Age: 4 ans
Classe/Travail: Petits rêves
Numéro d\'étudiant: 550

MessageSujet: Re: ÉVENT DE NOËL : manège et rêves...[ PV Stefano Feliciano ]   Mar 2 Avr - 21:33

David se retourna lorsque le petit Stefano prononça son nom avec son accent Italien, mais fit pas ce que le jeune enfant voulait, ne l'aidant qu'a ouvrir la boite, dévoilant la boite a musique. Elle se mit soudainement en marche, surprenant Stefano et l'hypnotisant. Elle était jolie cette boite a musique. David parla:

« Regarde c'est là qu'il faut appuyer ! »

Stefano regarda ou David montrait, mais ne s'en occupait pas tellement, et n'avait pas vraiment écouté. Oui, la musique l'avait vraiment hypnotisé. Et maintenant, Stefano était hypnotisé par les cygnes dansant et fut surpris quand David le souleva, après avoir dit:

« Tu danses ? »

Mais Stefano n'eut pas le temps de répondre, car David se mit a danser, faisant des pas avant et arrière, sur les cotés, plusieurs fois de suite, donnant le tournis a Stefano. Et puis le blond se mit a chanter:

« Petite boîte à musique,
Jolie mélodie fantastique,
Ne pleure pas ne pleure pas petite mélodie,
Maman te fera du chocolat,
Papa jouera avec toi si tu ne pleurs pas,

Oublie les mauvais rêves accorde toi un sourire,
Maman va revenir,

Petite fée qui danse,
Où as tu mis l'enfance ?
Dans une foule apeurée,
Danse et chante,
Mon cœur est coloré,

Oublie les mauvais rêves accorde toi un sourire,
Maman va revenir,

Elle restera près de toi avec papa,
Toujours à l'infini,
Ensemble on vit,
Mélodie merveilleuse,
Il fait glacé ce soir,
Ne pleurs pas dans le noir,

Oublie les mauvais rêves accorde toi un sourire,
Maman va revenir, »

Le tournis se stoppa quand Stefano fut posé au sol, et quand il vit que David pleurait, en disant:

« C'est une très jolie musique! »

Puis Stefano l'entendit chuchoter dans son oreille:

« Un jour Stefano je t'emmènerai voir mon papa! »

Son papa?c'était qui son papa?Il était gentil?

« Il est chouette mon papa ! »

ça, Stefano en doutait. Il n'avait pas confiance en les adultes. Les adolescents non plus. David pourrait dire autant de fois qu'il voulait "Mon papa est chouette", Stefano ne le croirait pas avant de l'avoir vu. Et après...Peut être. Soudainement, tout le monde revint a table, avec les plats de lasagnes. Stefano plissa les yeux, se demandant si elles seraient aussi bonnes que celles de son père. En fait, ce n'était pas possible. Celles de son papa étaient les meilleures au monde. Le blond servit Stefano, et coupa les lasagnes en petits morceaux, pour l'aider, on dirait. Stefano fit la moue.

« Bon appétit! »dit le blond a tout le monde. Tout le monde lui répondit, sauf Stefano qui resta silencieux. L'adolescent de tout a l'heure dit:

« Alors comment trouvez vous nos lasagnes ? »

« C'est très bon ! »répondit David. L'adolescent ria car David avait plein de sauce sur les joues. Celui ci demanda, après avoir prit l'eau et s'être servi:

« Qui en veut ? »

Le blond servit ceux ayant levé la main, et Stefano vit son verre se remplir. Tout le monde parlait et le petit sentit le regard du blond sur lui. Il semblait soucieux... Puis il dit:

« Stefano on est amis n'est ce pas ? »

Stefano n'eut pas le temps de répondre que David lui envoya une pensée:

* Oui! Amis! *

Stefano voulu répondre mais fut a nouveau interrompu toujours par David, qui dit:

« Alors c'est bon ? »

Stefano resta silencieux, puis fit un minuscule sourire et dit:

« Oui »

Ce oui était une réponse aux deux questions. Puis le petit prit une grosse bouchée de lasagnes mais se brula et cria.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Olonaie
Directeur de 12 piges/Fonda-bisounours
Directeur de 12 piges/Fonda-bisounours
avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 29

Feuille de personnage
Age: 10 ans et demi
Classe/Travail: Classe des Rêves Médians
Numéro d\'étudiant: 111

MessageSujet: Re: ÉVENT DE NOËL : manège et rêves...[ PV Stefano Feliciano ]   Sam 6 Avr - 13:58


Stefano cria s’étant brûlé avec la bouchée de lasagnes. Vite vite David lui fit boire un verre d’eau fraîche et le serra dans ses bras en murmurant :


« Tout va bien tout va bien ! »

Puis il le lâcha et dit :

« Regarde il faut souffler dessus avant comme ça ! »

David souffla sur une bouchée jusqu'à ce qu’elle soit froide et la mit dans la bouche de Stefano puis il recommença alors que l’agitation joyeuse était revenue après le bref silence à cause du cri.

David donnait avec la fourchette la béquée à Stefano comme sa mère les jours où il était malade cette présence rassurante qui dit à l’enfant : « Je suis là . »

Après les lasagnes on servit les gaufres et David mit du sucre dessus et fit faire l’avion à celle-ci avant de la faire goûter à Stefano, David rit. Oui plus qu’un ami c’était un petit frère ! David n’était plus seul.

Le repas se finit et l’adolescent leva le verre et dit :


« Levons nos verres à ce beau repas ! »

Dans un rire commun les jeunes gens firent de même et le pichet d’eau se finit à nouveau. On l’avait à nouveau rempli au moment des gaufres.

Puis il vint le moment de débarrasser, tout le monde mit la main à la patte et bientôt la cuisine fut de nouveau propre.

Puis on se sépara certains allèrent au terrain de sport d’autres dans une des salles de musique et d’autres à la bibliothèque.

C’est là que décida d’aller David en disant à Stefano qu’il allait lui lire une histoire.

Pour aller à la bibliothèque il fallait traverser le petit bois, David prit la main de Stefano. Et soudain :


« Regarde Stefano ! »

Des dizaines de petits moineaux étaient perchés sur un sapin à l’abri du vent froid. David vérifia que Stefano était assez couvert et soupira en voyant que ce n’était pas le cas .

Il se défit de son manteau et le mit sur les épaules de Stefano comme une couverture.

Ils marchèrent un instant la terre humide se collant à leurs chaussures, David était en pull-over blanc et en pantalon bleu. Il arrivèrent au bâtiment scolaire ressemblant à une immense cathédrale et y entrèrent, ils montèrent au cinquième étage et se retrouvèrent à la bibliothèque.

David installa Stefano sur un coussin marron et alla chercher un livre et un coussin bleu.

Et il commença à lire à voix haute :

« Il était une fois un petit oiseau qui avait perdu le printemps.

« Printemps où es tu où es tu ? » Piaillait l’oisillon.

« Le printemps a voyagé très loin petit oiseau ! » lui dit le sapin.

« Dis moi où ? » siffla l’oiseau.

« Plus loin que le soleil de l’autre coté de la terre ! » répondit le sapin.

« Alors je vais le rejoindre ! » décida le petit oiseau.

« Comment avec tes petites ailes ? » se moqua le sapin.

« Je vais réunir nombres des miens et ensemble on s’épaulera et on ramènera le printemps ! »
Dit le petit oiseau.

« Comme tu voudras mais fais attention à toi. » recommanda le sapin qui aimait bien l’oiseau.

L’oiseau acquiesça et partit. Au bout de deux jours ils furent cent puis trois cents et ils partirent à la recherche du printemps.

Tous n’arrivèrent pas au bout du voyage mais ils furent nombreux à retrouver le printemps et petit oiseau qui était devenu grand oiseau à présent dit au sapin à son retour de cette première migration du monde :

« On a retrouvé le printemps et il est revenu ! »

Tout heureux le sapin s’exclama :

« Bravo petit oiseau ! »

Et depuis chaque hiver beaucoup d’oiseaux vont à la recherche du printemps. »

Poufi le renard bailla fatigué et posa sa tête sur le genou de son petit maître. David referma le livre et le posa près de lui.

Il pensait à sa maman si il allait la chercher est ce qu’elle reviendrait elle aussi ? Tout comme le printemps pour le petit oiseau ? Il soupira…

Elle lui manquait tellement !

Il sourit à Stefano et lui demanda :

« L’histoire t’a plu ? »

Oui il avait un ami à présent.

[ HRP : A toi Stefano ^^]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stefano Feliciano
Elève de Dream Land School/ Admin-graph-pout
Elève de Dream Land School/ Admin-graph-pout
avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 21

Feuille de personnage
Age: 4 ans
Classe/Travail: Petits rêves
Numéro d\'étudiant: 550

MessageSujet: Re: ÉVENT DE NOËL : manège et rêves...[ PV Stefano Feliciano ]   Sam 6 Avr - 21:31

Lorsque Stefano se brula, il avait crié, tout le monde s'était tut dans la salle, et tous les regards étaient tournés vers lui. Et ça dérangeait Stefano qui avait la bouche ouverte, voulant cracher, et les larmes aux yeux. Il sentit soudainement que David le prenait sur ses genoux le serrant dans ses bras, en disant:

« Tout va bien tout va bien ! »

Il sentit l'étreinte de David disparaitre peut après, et sentit celui ci lui dire en lui montrant la fourchette et un bout de lasagnes:

« Regarde il faut souffler dessus avant comme ça ! »

Stefano regarda le blond souffler sur le morceau et le mettre dans sa bouche,pendant que les conversations reprenaient, puis le blond continuait. Entre 2 bouchées, Stefano faisait claquer sa langue, qui lui faisait encore un peu mal. Après avoir finit son assiette, Stefano vit des plats de gaufres arriver sur les tables. Il vit le blond en prendre une, mettre du sucre dessus et se mettre a faire un bruit d'avion en approchant la gaufre de Stefano, qui la fixa et ouvrit la bouche en grand. Le petit en mordit un bout, et pendant ce temps, David riait. Stefano le regarda quelques secondes, mais, ayant prit une grosse bouchée, le jeune enfant ne pu pas dire ce qu'il voulait dire. Le repas se termina, et l'adolescent dit:

« Levons nos verres à ce beau repas ! »

Tout le monde leva son verre, le remplit, mais Stefano ne fit que regarder le sien sans bouger. Soudainement, il remarqua un garçon aux cheveux argentés, seul a une table, sans bouger, sans lever son verre, puis, il vit ce même garçon partir sans regarder les autres. Il capta quelques pensées de ce garçon, toutes ses pensées étaient tristes. Le petit eut envie de pleurer et lacha un rapide sanglot, sentant toutes ses pensées. Mais il ravala ses larmes et regarda ses pieds. Tout le monde commençait a partir, et il sentit David se lever, lui disant qu'ils allaient a la bibliothèque, pour qu'il raconte une histoire. Ils se dirigèrent vers le petit bois, ou David s'écria:

« Regarde Stefano ! »

Stefano leva la tête et vit des petits oiseaux sur un sapin, cherchant a se protéger du froid. En y pensant, Stefano frissonna, frigorifié. David le remarqua, soupira, et défit son manteau, Stefano sentit le même manteau tomber sur ses épaules. Ils arrivèrent enfin a la bibliothèque, et y rentrèrent. Stefano fut posé sur un coussin, et regarda David partir et revenir avec un livre et un coussin. Puis le blond commença l'histoire:

« Il était une fois un petit oiseau qui avait perdu le printemps.

« Printemps où es tu où es tu ? » Piaillait l’oisillon.

« Le printemps a voyagé très loin petit oiseau ! » lui dit le sapin.

« Dis moi où ? » siffla l’oiseau.

« Plus loin que le soleil de l’autre coté de la terre ! » répondit le sapin.

« Alors je vais le rejoindre ! » décida le petit oiseau.

« Comment avec tes petites ailes ? » se moqua le sapin.

« Je vais réunir nombres des miens et ensemble on s’épaulera et on ramènera le printemps ! »
Dit le petit oiseau.

« Comme tu voudras mais fais attention à toi. » recommanda le sapin qui aimait bien l’oiseau.

L’oiseau acquiesça et partit. Au bout de deux jours ils furent cent puis trois cents et ils partirent à la recherche du printemps.

Tous n’arrivèrent pas au bout du voyage mais ils furent nombreux à retrouver le printemps et petit oiseau qui était devenu grand oiseau à présent dit au sapin à son retour de cette première migration du monde :

« On a retrouvé le printemps et il est revenu ! »

Tout heureux le sapin s’exclama :

« Bravo petit oiseau ! »

Et depuis chaque hiver beaucoup d’oiseaux vont à la recherche du printemps. »

Stefano vit soudainement le renard de David bailler et regarda le sien, Fantome, son petit renard blanc, qui dormait déja. Il se tourna vers David qui avait fermé le livre. Il l'entendit soupirer et dire ensuite:

« L’histoire t’a plu ? »

Stefano hocha la tête puis sentit a nouveau les pensées du garçon aux cheveux argentés vu plus tot au self.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Olonaie
Directeur de 12 piges/Fonda-bisounours
Directeur de 12 piges/Fonda-bisounours
avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 29

Feuille de personnage
Age: 10 ans et demi
Classe/Travail: Classe des Rêves Médians
Numéro d\'étudiant: 111

MessageSujet: Re: ÉVENT DE NOËL : manège et rêves...[ PV Stefano Feliciano ]   Mar 30 Avr - 0:44




David avait senti des pensées floues, toutes pleine de détresse au moment du repas mais il s'était dit que c'était peut-être la fatigue et avait lu un conte à Stefano à la bibliothèque. Stefano sembla soudain effrayé et David qui sentait aussi les pensées lointaines se demanda d'où elles pouvaient venir mais il se contenta de sourire à Stefano avec douceur.


«  Tout va bien Stefano. Tu sais beaucoup de gens ont de la peine ici..Des gens leur manquent et il y a plein de choses qu'ils ne comprennent pas. »

David prit Stefano dans ses bras l'enfant était si léger comme un oiseau. Pourquoi se sentait-il capable de déballer son coeur devant son cadet pourtant c'était à lui de le protéger pas l'inverse.

«  Moi aussi j'ai de la peine...moi aussi quelqu'un me manque beaucoup... » avoua David dans un sanglot murmuré.

David essuya ses larmes en lâchant Stefano.

«  Mais peut-être qu'un jour c'est moins dur..Peut-être que certaines choses s'arrangent... Oui je veux le croire en tout cas. »

David prit Stefano dans ses bras et l'amena à sa chambre aux dortoirs marchant une bonne trentaine de minutes à travers l'école avant de le poser sur sa chaise de bureau et de sortir un minuscule piano de son étui et de dire :

«  Écoute Stefano! »

Il se mit à jouer une mélodie, les mains dansant sur les touches du petit piano, il exprimait tant d'espoir en cette musique , elle démarra doucement comme une douleur sourde puis elle éclatait en
rivières de notes toutes pleine d'espoir toutes multicolores. Elle était le vent dans les branches, le voeu que la vie fasse moins mal, l'espoir de pouvoir rire encore demain. Elle glissait sous ses doigts comme on carresse une goutte de rosée...Non il n'avait pas peur...Mélodie oh musique emmène moi avec toi, et donne moi le courage d'affronter la réalité, donne moi l'envie d'espérer son retour, permet moi d'être le papillon qui après avoir séché ses ailes au soleil s'envole, donne moi l'ivresse de vivre et d'en redemander... permet moi d'aimer d'amitié...

David arrêta la musique et regarda Stefano.


«  Tu n'as pas à avoir peur la vie est un chant d'oiseau parfois triste parfois joyeuse mais ce qui compte est qu'elle chante. »

David sourit au petit enfant et il dit en ouvrant une page d'un de ses livres sur les oiseaux.

«  Tu vois cet oiseau ? C'est une autruche elle habite ailleurs qu'ici...Moi je n'ai jamais vu d'autruche à part sur cette photo du livre que je te montre mais peut-être un jour j'en verrai une! »

David posa sa main sur la tête de Stefano et lui dit tout sourire:

«  On en verra plein j'en suis sûr ! Tous les deux ! »

Il aurait aimé que sa maman et son papa soient avec lui ce jour là... Oui ce serait bien de voir une autruche à quatre Maman, papa, Stefano et lui.


«  Tu verras ce sera chouette! »

Le bébé renard Poufi se mit soudain à jouer avec le renardeau de Stefano en lui mordillant l'oreille comme un enfant son doudou.

David sourit:


«  Je crois que ton renard et le mien sont amis ! »

Il y eut un silence...

«  Tout comme moi je suis ton ami Stefano ! Tu es la personne avec qui je suis le plus sincère ! Merci! Moi aussi je resterai toujours à tes cotés! » dit l'enfant de neuf ans David avec un sourire franc.

L'animal de compagnie de télépathe nommé Poufi laissa l'oreille de l'autre renardeau et avança vers Stefano il le regarda de longues minutes puis s'allongea aux pieds du petit enfant dans un bâillement.


«  Je suis content même Poufi t'aime bien! » dit David.

David regarda l'autre renardeau un peu plus loin et lui sourit.


«  Et toi comment s'appelle ton renard ? » demanda t'il en tournant la tête vers Stefano.

Dehors il y avait une douce brise, des enfants jouaient sur le terrain de sport, quelqu'un lisait à la bibliothèque et une mélodie une seule mélodie qui résonne à l'unisson de toutes les notes de chacun, une mélodie tendre et sensible la musique de la vie.

David se leva au bout de deux minutes et ouvrit sa fenêtre l'air frais y entra.


«  C'est dommage que papa soit trop triste pour sortir de son bureau c'est si beau le dehors... »

David sembla réfléchir un instant et s'exclama un peu plus fort que sa phrase précédente:


«  Un jour il n'aura plus peur! »

David se retourna vers Stefano et murmura :


«  Même si nous sommes tous faibles...Même si on a tous peur...L'important est de savoir ses limites pour ne pas tomber trop bas et avancer, pour surtout rester avec ceux qu'on aime. »

David sourit avec douceur:


«  Tu comprends Stefano ? »

Il s'approcha du petit garçon de quatre ans et lui mit une main avec tendresse sur l'épaule:

« En attendant je serai là pour toi autant que tu es là pour moi! »

David lâcha l'épaule tout doucement, le petit renard Poufi dormait en boule aux pieds de Stefano que David avait assis sur sa chaise de bureau.


«  On restera ensemble. » dit David transmettant mille espoirs roses à ce moment mille bonheurs rêvés.

La vie allait continuer.


[HRP: A toi Stefano ^^ ]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stefano Feliciano
Elève de Dream Land School/ Admin-graph-pout
Elève de Dream Land School/ Admin-graph-pout
avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 21

Feuille de personnage
Age: 4 ans
Classe/Travail: Petits rêves
Numéro d\'étudiant: 550

MessageSujet: Re: ÉVENT DE NOËL : manège et rêves...[ PV Stefano Feliciano ]   Mar 30 Avr - 13:54

Quand David lui dit:

« Tout va bien Stefano. Tu sais beaucoup de gens ont de la peine ici..Des gens leur manquent et il y a plein de choses qu'ils ne comprennent pas. »

Stefano se dit qu'il n'était qu'un idiot, qu'il ne comprenait rien. Soudainement, il sentit David le prendre dans ses bras et dit, en sanglotant, ce qui n'arrangea pas les pensées de Stefano:

« Moi aussi j'ai de la peine...moi aussi quelqu'un me manque beaucoup... »

Puis le blond lacha Stefano, qui partit se mettre dans un coin pendant que le blond disait:

« Mais peut-être qu'un jour c'est moins dur..Peut-être que certaines choses s'arrangent... Oui je veux le croire en tout cas. »

Stefano sursauta a nouveau quand David le reprit dans ses bras et partit vers les dortoirs et quand ils furent arrivés, Stefano sentit que le blond le posait sur une chaise. Stefano se lança dans l'observation de cette chaise jusqu'a ce que David dise en sortant un minuscule piano:

« Écoute Stefano! »

Stefano pencha la tête et se mit a écouter quand David commença a jouer sur le piano. Le blond joua pendant plusieurs minutes et puis il arrêta, fixant Stefano.

« Tu n'as pas à avoir peur la vie est un chant d'oiseau parfois triste parfois joyeuse mais ce qui compte est qu'elle chante. »

David sourit, ouvrit un livre sur les oiseaux et dit en montrant un grand oiseau bizarre:

« Tu vois cet oiseau ? C'est une autruche elle habite ailleurs qu'ici...Moi je n'ai jamais vu d'autruche à part sur cette photo du livre que je te montre mais peut-être un jour j'en verrai une! »

Stefano sentit la main du blond sur sa tête et sur le coup, le petit se recroquevilla comme si la main pesait lourd.

« On en verra plein j'en suis sûr ! Tous les deux ! Tu verras ce sera chouette! »

Soudainement, le petit Stefano entendit son renardeau se mettre a glapir et il le vit pencher sa tête de chaque coté alors que le renard de David lui mordillait l'oreille. Le petit renard blanc ne semblait pas effrayé, plutôt calme. Cela fit sourire David:

« Je crois que ton renard et le mien sont amis !Tout comme moi je suis ton ami Stefano ! Tu es la personne avec qui je suis le plus sincère ! Merci! Moi aussi je resterai toujours à tes cotés! »

Il remarqua ensuite le renard de David laisser le petit blanc et s'approcher de lui, et s'allonger devant la chaise la ou Stefano était assis.

« Je suis content même Poufi t'aime bien! »dit David avant de regarder le renardeau blanc.

« Et toi comment s'appelle ton renard ? »

« Fantôme... »

Il vit soudainement David ouvrir la fenêtre pour faire rentrer de l'air frais puis dire:

« C'est dommage que papa soit trop triste pour sortir de son bureau c'est si beau le dehors... »

David parla plus fort, faisant sursauter Stefano:

« Un jour il n'aura plus peur! »

Le petit regarda David se tourner vers lui et dire:

« Même si nous sommes tous faibles...Même si on a tous peur...L'important est de savoir ses limites pour ne pas tomber trop bas et avancer, pour surtout rester avec ceux qu'on aime. »

Stefano se mit a regarder ses pieds sans répondre. David sourit:

« Tu comprends Stefano ? »

Le petit brun hocha la tête. Il sentit la main de David cette fois sur son épaule.

« En attendant je serai là pour toi autant que tu es là pour moi!On restera ensemble. »

Stefano hocha la tête, même si il se demandait si il était réellement utile...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Olonaie
Directeur de 12 piges/Fonda-bisounours
Directeur de 12 piges/Fonda-bisounours
avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 29

Feuille de personnage
Age: 10 ans et demi
Classe/Travail: Classe des Rêves Médians
Numéro d\'étudiant: 111

MessageSujet: Re: ÉVENT DE NOËL : manège et rêves...[ PV Stefano Feliciano ]   Mar 30 Avr - 19:29



David sourit au petit enfant le porta doucement pour le mettre sur ses genoux.


«  Je vais te raconter une histoire Stefano ! »

Il attendit une minute et commença ainsi :

« Il était une fois dans un pays très lointain un enfant qui vivait dans la forêt avec ses parents. Il n'avait pas le droit de voir du monde, il n'avait pas le droit de sortir de la forêt, pourtant il aurait tant aimé un ami mais dans ce monde où il vivait tout le monde avait peur de lui et de sa famille mais le petit garçon ne voyait pas ce qu'il avait fait de mal.

Il aimait bien la forêt l'odeur des arbres et de la rosée le matin, la douceur de la mousse. Et même si
il était exilé même si il avait faim il était heureux avec sa famille.

Puis un jour un message à la radio annonça que les temps de peur allaient finir.

L'enfant de quatre ans heureux alla à Paris avec ses parents. A Paris il y avait foule et les gens présents étaient si heureux de pouvoir de nouveau vivre sans se cacher mais les temps de terreur n'étaient pas finis les gens furent attaqués par d'autres gens et sa maman aida quelqu'un à survivre.

Le petit garçon ne comprenait pas pourquoi sa maman était triste après tout elle avait sauver cette personne c'était une super maman mais la maman en voulait à ces gens qui avait fait mal au monsieur elle a dit qu'il ne pourrait plus marcher...

Alors sa maman rejoignit les méchants télépathes et trahit tout le monde. Son papa était pas content et très très très triste alors il partit de Paris et devint directeur d'une école, même que le papa du petit garçon ne sortait plus peut-être ne voulait-il plus voir le soleil qui semblait si joyeux... »

David ne dit rien quelques secondes avant de demander :


«  Stefano tu aimes le soleil toi ? »

David sourit.

«  Moi j'aime beaucoup le soleil en tout cas! » s'exclama David d'une voix enfantine et pleine de bonheur.

Il posa Stefano à terre et sortit un cochon en peluche et un nounours en peluche.


«  Le cochon vient de papa et le nounours... »

David soupira.

«  C'est maman qui me l'a offert ! »

David demanda à Stefano :

«  Et toi y a t'il un objet que tu aimes beaucoup ? »

Le petit de neuf ans alluma son ordinateur et dit :


«  Stefano ? Tu veux que j'appelle quelqu'un par skype ? Tes parents par exemple ? »

David demanda à Stefano si il connaissait le Skype de ses parents. Mais Stefano ne semblait pas le connaître.

Alors David prit son téléphone portable et composa le numéro de son père.

De longues minutes le téléphone sonna. Puis enfin on décrocha.


« Allo papa ? Ce serait pour avoir le skype d'un camarade qui aimerait téléphoner à ses parents, son nom euh...son prénom est Stefano. »

Dans le téléphone David entendit un bruit de papiers froissés sûrement son père cherchant le dossier de Stefano puis il fit promettre à David de le garder pour lui et lui donna le skype de la mère de Stefano.

David entra le Skype dans ses contacts en mettant
«  Stefano voudrait vous parler » dans l'invitation. De longues minutes passèrent dans un silence inquiétant, étouffant.

Puis la demande fut acceptée, David s'empressa d'appeler.

Une dame aux longs cheveux marrons et aux yeux noisettes apparut sur l'écran avant d'éclater en larmes.

David désemparé ne sut plus quoi dire à part :


«  Viens Stefano ! »

«  Mi bambino Mi bambino ! » répétait la femme en pleurs.

Elle essuya ses larmes et dit en voyant Stefano que David avait mis sur ses genoux.

«  Tu nous manques Mi bambino ! Énormément ! Ce serait bien si tu pouvais venir nous voir aux vacances ! Si tu le veux il y aura toujours une place pour toi à la maison mi amor ! »

Après ses mots la femme eut un éclatant sourire.

«  Stefano c'est ta maman ? » demanda David.

Stefano n'eut pas le temps de répondre car la maman demanda :

«  Tu manges bien au moins ? Personne ne t'embête dis moi ? »

Puis la mère tourna son regard vers David et sourit :


«  Je suis contente que Mi bambino se soit fait un ami ! »

David sourit et dit :


«  C'est un petit garçon super ! »

Et dehors...

Quelques rayons de soleil traversaient les nuages.


[ HRP : A toi Stefano ^^]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stefano Feliciano
Elève de Dream Land School/ Admin-graph-pout
Elève de Dream Land School/ Admin-graph-pout
avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 21

Feuille de personnage
Age: 4 ans
Classe/Travail: Petits rêves
Numéro d\'étudiant: 550

MessageSujet: Re: ÉVENT DE NOËL : manège et rêves...[ PV Stefano Feliciano ]   Mar 30 Avr - 20:55

Stefano sentit les genoux de David, le blond l'ayant prit sur ses genoux. Il le regarda de ses grands yeux, et se demanda ce qu'il voulait. Le blond lui dit:

« Je vais te raconter une histoire Stefano ! »

Stefano pencha la tête:

« Histoire? »

« Il était une fois dans un pays très lointain un enfant qui vivait dans la forêt avec ses parents. Il n'avait pas le droit de voir du monde, il n'avait pas le droit de sortir de la forêt, pourtant il aurait tant aimé un ami mais dans ce monde où il vivait tout le monde avait peur de lui et de sa famille mais le petit garçon ne voyait pas ce qu'il avait fait de mal.

Il aimait bien la forêt l'odeur des arbres et de la rosée le matin, la douceur de la mousse. Et même si
il était exilé même si il avait faim il était heureux avec sa famille.

Puis un jour un message à la radio annonça que les temps de peur allaient finir.

L'enfant de quatre ans heureux alla à Paris avec ses parents. A Paris il y avait foule et les gens présents étaient si heureux de pouvoir de nouveau vivre sans se cacher mais les temps de terreur n'étaient pas finis les gens furent attaqués par d'autres gens et sa maman aida quelqu'un à survivre.

Le petit garçon ne comprenait pas pourquoi sa maman était triste après tout elle avait sauver cette personne c'était une super maman mais la maman en voulait à ces gens qui avait fait mal au monsieur elle a dit qu'il ne pourrait plus marcher...

Alors sa maman rejoignit les méchants télépathes et trahit tout le monde. Son papa était pas content et très très très triste alors il partit de Paris et devint directeur d'une école, même que le papa du petit garçon ne sortait plus peut-être ne voulait-il plus voir le soleil qui semblait si joyeux... »

Stefano pencha la tête et fit une moue boudeuse. Il n'aimait pas les histoires tristes. Un enfant n'aime pas les histoires tristes. Soudainement, David sortit un truc complètement hors sujet:

« Stefano tu aimes le soleil toi ? »

Le petit hocha la tête et David sourit.

« Moi j'aime beaucoup le soleil en tout cas! »

Stefano se sentit posé sur le sol et refit sa moue boudeuse. Le blond sortit deux peluches, un cochon et un nounours.

« Le cochon vient de papa et le nounours... »

Un soupir retentit.

« C'est maman qui me l'a offert ! »

L'enfant blond demanda ensuite:

« Et toi y a t'il un objet que tu aimes beaucoup ? »

Stefano pencha la tête... Il n'y avait pas pensé... Un objet... Soudain il vit David sortit un ordinateur portable et dire après l'avoir allumé:

« Stefano ? Tu veux que j'appelle quelqu'un par skype ? Tes parents par exemple ? »


Stefano pencha la tête et dit oui. David se fit a faire pleins de choses, appeler quelqu'un avec qui il parla un long moment.

« Allo papa ? Ce serait pour avoir le skype d'un camarade qui aimerait téléphoner à ses parents, son nom euh...son prénom est Stefano. »

Stefano pencha la tête. Il appelait son père? Au final, David envoya une invitation a quelqu'un en disant "Stefano voudrait vous parler." C'était son papa ou sa maman? Il voulait savoir et se mit a gigoter dans tous les sens. Et après plus rien. Jusqu'a ce que cette invitation soit acceptée. David appuya sur un bouton bizarre. Stefano vit sa mère, et la vit se mettre a pleurer:

« Mamma! »

« Mi bambino Mi bambino ! »

Sa maman essuya ses larmes et dit:

« Tu nous manques Mi bambino ! Énormément ! Ce serait bien si tu pouvais venir nous voir aux vacances ! Si tu le veux il y aura toujours une place pour toi à la maison mi amor ! »

La jolie maman sourit, Stefano se mit a tendre les mains vers l'écran

« Mamma! »

« Stefano c'est ta maman ? »

Stefano ne quittait pas des yeux l'écran, et n'eut donc pas le temps de répondre.

« Tu manges bien au moins ? Personne ne t'embête dis moi ? »

Le petit brun hocha la tête, pour rassurer sa maman.

« Je suis contente que Mi bambino se soit fait un ami ! »dit la mère en regardant David.

« C'est un petit garçon super ! »

Stefano voulait voir sa maman. Il ne s'occupait plus du reste, même pas du soleil.





Dernière édition par Stefano Feliciano le Jeu 2 Mai - 13:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Olonaie
Directeur de 12 piges/Fonda-bisounours
Directeur de 12 piges/Fonda-bisounours
avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 29

Feuille de personnage
Age: 10 ans et demi
Classe/Travail: Classe des Rêves Médians
Numéro d\'étudiant: 111

MessageSujet: Re: ÉVENT DE NOËL : manège et rêves...[ PV Stefano Feliciano ]   Jeu 2 Mai - 13:11



La maman se mit à sangloter dans l'écran et le cœur de David se serra. Mamma...


« Peut-être que Anate pourrait nous emmener chez toi un jour Stefano ! C'est un adulte ami de papa, il est très gentil et je suis sûr qu'il acceptera ! »

David posa sa main enfantine sur la tête de son cadet et dit dans un doux sourire :


« Comme ça ta maman et toi vous vous verrez pour de vrai ! »

«  Je vous ferai un Napolitain Géant ! Tout ira bien mi bambino! Tout ira bien ! » dit la mère en essuyant ses larmes.

Elle posa sa main face à la caméra et Stefano put comme toucher cette main de sa fragile main si lointaine.

« Mi bambino je n'habite pas loin de toi ! Juste à quelques pas dans Dream tu sais ce serait super de se voir plus souvent... » dit dans un murmure la mère.

David hocha la tête :


«  Je pourrais t'emmener Stefano ! On pourrait aller voir ta maman samedi prochain ! »

La maman sourit d'un vrai sourire.


«  Ce serait vraiment bien Mi bambino ! »

Soudain on entendit le son d'une minuterie et la maman dit :

«  Je dois aller servir les clients du restaurant Mi bambino ! Je reviens vite très vite ! Je t'aime fort. »

Et l'appel s'arrêta. David avait le cœur gros, il faisait les grands, les forts devant Stefano mais il était encore un enfant. Et sa maman à Lui cela allait être difficile de la revoir...

« Stefano tu veux bien m'aider à retrouver ma maman à moi toi aussi ? » dit David des larmes au bord des yeux.

Soudain Poufi se mit à glapir et David se retourna.

Dans le bocal qui contenait des cocons de chenilles au moins une dizaine pour les sciences de la vie et de la terre dix papillons venaient de naître.


« OH ! » s'exclama David avec admiration.

Il posa Stefano au sol, se leva ouvrit le bocal et attendit quelques minutes émerveillé. Le premier papillon vert comme les yeux du petit enfant Stefano s'envola dans la chambre.

Le papillon voleta un moment, Poufi essayait de l'attraper en sautillant partout mais David dit :


«  Non Poufi ne le mange pas ! »

Poufi grogna mécontent et alla s'allonger sur le lit de David.

Le papillon se posa sur le nez de Stefano. David lui fit un signe pour lui indiquer de ne rien dire.


«  Maman m'a raconté une fois que les papillons venaient au beau temps ! » sourit David.

Stefano avait éternué et le papillon s'était envolé. La pièce était à présent emplie de papillons rouges, verts, bleus, jaunes, blancs... Et David ouvrit la fenêtre.

Les papillons s'y échappèrent et cela fit comme un merveilleux cerf-volant sous le timide soleil d'hiver.

David regarda un instant l'horizon et murmura :

«  Le printemps devrait arriver bientôt. »

Et dans un doux sourire qui saluait tout autour l'enfant s'assit sur le lit en reprenant Stefano sur
ses genoux alors que Poufi se blottissait près de lui.

David se mit doucement à chanter :

« Douce douce est la pluie ce soir,
Maman je pense à toi,
Bientôt on se reverra,
Tu seras près de moi,

Chante chante avec moi,
Comme si on vivait sous le même toit,

Bientôt viendra le printemps,
Ses rires et ses chants d'enfants,
Papillon vert papillon blanc,
C'est vrai on se ressemble,

Chante chante avec moi,
Comme si on vivait sous le même toit,

Triste est le vent ce soir,
Princesse d'un manoir,
Maman tu es la plus belle,
Pour toujours c'est universel,

Chante chante avec moi,
Comme si on vivait sous le même toit,

Heureux est mon espoir,
D'apprendre ton sourire,
Ta force,
Ton coté fragile,
Et surtout de te chérir,

Chante chante avec moi,
Comme si on vivait sous le même toit, »

David s'était endormi la tête sur le dos de son renard qui dormait lui aussi étalé sur le lit. Sa voix enfantine avait cessé seul le bruit des respirations calmes peuplait la pièce.

Il tenait dans sa main la petite main de Stefano comme pour lui dire :


« Ne pleurs pas je suis là ! »

[ HRP : A toi Stefano ^^]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stefano Feliciano
Elève de Dream Land School/ Admin-graph-pout
Elève de Dream Land School/ Admin-graph-pout
avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 21

Feuille de personnage
Age: 4 ans
Classe/Travail: Petits rêves
Numéro d\'étudiant: 550

MessageSujet: Re: ÉVENT DE NOËL : manège et rêves...[ PV Stefano Feliciano ]   Jeu 2 Mai - 19:33

Stefano voyait sa maman pleurer et se sentit mal. Il n'aimait pas voir sa maman pleurer...

« Peut-être que Anate pourrait nous emmener chez toi un jour Stefano ! C'est un adulte ami de papa, il est très gentil et je suis sûr qu'il acceptera ! »

Anate?C'était qui Anate? Un gentil adulte? Stefano n'y croyait pas. Les seuls gentils adultes qu'il connaissait étaient ses parents, les autres il n'avait pas d'avis avant de rencontrer la personne. Soudainement, la main de David sortit le petit brun de ses pensées et il regarda le blond puis regarda a nouveau l'écran quand celui ci dit:

« Comme ça ta maman et toi vous vous verrez pour de vrai ! »

« Je vous ferai un Napolitain Géant ! Tout ira bien mi bambino! Tout ira bien ! »

Tout ira bien? Mais il allait bien, se dit Stefano. Il pouvait parler a sa maman, tout allait bien.

Sa mère approcha sa main de l'écran, et Stefano tendit la sienne le plus loin possible.

« Mi bambino je n'habite pas loin de toi ! Juste à quelques pas dans Dream tu sais ce serait super de se voir plus souvent... »

« Je pourrais t'emmener Stefano ! On pourrait aller voir ta maman samedi prochain ! »

Stefano hocha la tête, plein d'espoir et impatient, il espérait que cela arrive. Il vit le grand sourire de sa mère et se mit a gigoter.

« Ce serait vraiment bien Mi bambino ! »

« Oui! »

Soudainement Stefano entendit le bruit d'une minuterie qui le fit sursauter. Sa mère se retourna un moment et dit ensuite:

« Je dois aller servir les clients du restaurant Mi bambino ! Je reviens vite très vite ! Je t'aime fort. »

Et la mère ferma Skype. Stefano resta silencieux et dit ensuite:

« Mamma! »

« Stefano tu veux bien m'aider à retrouver ma maman à moi toi aussi ? »

Stefano regarda David, il voulut répondre "oui" mais n'en eu pas le temps car le renard de David avait glapit, et le blond s'était retourné émerveillé vers un bocal rempli de cocons et au milieu des papillons. Il était émerveillé des papillons enfermés?Pourquoi? Il le regarda ouvrir le bocal et regarda un papillon vert et voleter dans la chambre. Le renard du blond se mit a sautiller pour attraper le papillon mais David le stoppa:

« Non Poufi ne le mange pas ! »

Le renard partit s'allonger sur le lit de son ami et ne bougea plus. Stefano eut un minuscule sursaut quand le papillon se posa sur son nez mais ne bougea plus a la demande de David. Le papillon lui chatouillait le nez.

« Maman m'a raconté une fois que les papillons venaient au beau temps ! »

Stefano l'avait écouté, mais n'en pouvant plus du papillon qui le chatouillait, il éternua. Et le papillon s'envola. Il remarqua soudainement qu'il y avait beaucoup de papillons qui volaient, et il sentit un courant d'air qui lui fit des frissons. La fenêtre avait été ouverte par David, qui laissait partir les papillons. Le blond dit ensuite:

« Le printemps devrait arriver bientôt. »

Stefano sentit le blond le remettre sur ses genoux et se mettre a chanter:

« Douce douce est la pluie ce soir,
Maman je pense à toi,
Bientôt on se reverra,
Tu seras près de moi,

Chante chante avec moi,
Comme si on vivait sous le même toit,

Bientôt viendra le printemps,
Ses rires et ses chants d'enfants,
Papillon vert papillon blanc,
C'est vrai on se ressemble,

Chante chante avec moi,
Comme si on vivait sous le même toit,

Triste est le vent ce soir,
Princesse d'un manoir,
Maman tu es la plus belle,
Pour toujours c'est universel,

Chante chante avec moi,
Comme si on vivait sous le même toit,

Heureux est mon espoir,
D'apprendre ton sourire,
Ta force,
Ton coté fragile,
Et surtout de te chérir,

Chante chante avec moi,
Comme si on vivait sous le même toit, »

Soudain, le silence se fit. Il regarda David et remarqua qu'il dormait et son renard aussi. Il regarda la main du blond qui tenait la sienne, se leva doucement et fit un tour de la chambre pour prendre la chaise de bureau, la mettre silencieusement sous la fenêtre et regarda dehors. Mais la chaise était mal placée, et elle tomba, emportant le petit brun avec elle. Le jeune enfant se cogna violemment la tête sur le sol et se mit a pleurer.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Olonaie
Directeur de 12 piges/Fonda-bisounours
Directeur de 12 piges/Fonda-bisounours
avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 29

Feuille de personnage
Age: 10 ans et demi
Classe/Travail: Classe des Rêves Médians
Numéro d\'étudiant: 111

MessageSujet: Re: ÉVENT DE NOËL : manège et rêves...[ PV Stefano Feliciano ]   Dim 5 Mai - 22:52

Tous ont un cœur de papillon...

David bougea dans son sommeil.


*Des pleurs, d'où venaient ces larmes? Des bruits de pas...Des éclats de voix. Et au milieu de tout ça un petit garçon chagrin.

«  Maman ! » appelait l'enfant blond.

Et de ses yeux d'azur coulaient mille larmes. Cet océan autour de lui, cet océan sans vie. L'enfant n'avait pas encore dix ans et pourtant il se sentait seul, seul au milieu d'une foule de pensées.

«  Maman ! » appela encore le petit en pleurs, mille ombres passaient autour de l'enfant, mais aucune de ces ombres ne lui semblait familière.

Le petit de neuf ans regarda autour de lui et crut entendre une voix familière parmi les ombres.

«  Maman ? » sursauta l'enfant.

Soudain une des ombres lui prit la main et le tira vers l'arrière.

«  Non je dois avancer maman est là bas! Je suis sûr que maman est là bas ! » s'affola l'enfant.

Mais la main qui l'entraînait plus loin lui dit sèchement :

«  C'est fini ta maman ne fait plus partie de ta vie! » *

David se réveilla en sursaut :


«  MAMAN! »

Il s'aperçut qu'il avait pleuré dans son sommeil. Et que Poufi n'était plus près de lui. Stefano était à terre, son front saignant et il était en larmes. Poufi et Fantôme lui léchaient doucement le visage comme pour le consoler.


« Stefano ! » se leva d'un bond David.

L'enfant de neuf ans courut vers son cadet et le prit dans ses bras.


«  Tout ira bien! »

Il emporta Stefano dans sa salle de bain et lui lava le front avec un gant de toilette mouillé à l'eau tiède. Puis il sortit un pansement du tiroir du petit meuble de salle de bain et le mit sur la blessure. Il se souvint soudain de quelque chose quelque chose de rassurant que faisait sa maman quand il se faisait mal.

Il prit un deuxième pansement et le mit autour d'un doigt de Stefano, si fragile main. Puis il prit un feutre et dessina des yeux et une bouche au pansement.

«  Tu vois Stefano cette poupée à ton doigt va guérir ta blessure, tu ne dois pas l'enlever avant d'être guéri elle veille sur toi ! »

David souriait avec douceur, l'enfant trop réaliste pour y croire avait cependant bon cœur.

Puis il porta Stefano et le mit dans son lit avant de s’assoir sur une chaise à coté.


«  Tu dois être fatigué avec toutes ces émotions ! » sourit David.

Il ébouriffa doucement les cheveux bruns et murmura avec la tendresse d'un grand-frère:


«  Je veillerai sur toi tout le temps que ta maman n'est pas là! »

David sourit doucement en disant :


«  Maman me racontait souvent cette histoire....

Il était une fois un petit papillon à la recherche d'un ami mais personne ne voulait de lui, le cheval le trouvait trop fragile, le chat trop actif, la fourmis trop tête dans les nuages. Mais un jour très très triste le papillon se posa sur une herbe et vit une chenille.

« Je ne vole pas, je suis moins fragile que toi et moins active mais peu importe tout ça papillon je serai heureuse d'être ton amie. »

Le papillon très heureux alla voir chaque jour la petite chenille.

Mais un jour elle disparut et le papillon la chercha longtemps sans succès, il était si malheureux brusquement. Il retourna nostalgique au lieu de sa rencontre avec son amie chenille et vit alors un magnifique papillon.

Il s'approcha timidement et demanda d'une petite voix:

«  Sais tu où est mon amie chenille ? »

Le papillon lui dit qu' il était la chenille et depuis dans le ciel bleu deux magnifiques papillons volent cote à cote car ils ont su malgré leur différence aller l'un vers l'autre et créer leur belle histoire d'amitié. »

David posa sa main sur le front de Stefano et murmura:


«  Stefano c'est pour ça qu'il ne faut pas détester le autres, chacun fait ses choix mais tous ont un cœur de papillon au fond. »

David se leva et alla fermer la fenêtre, Fantôme dormait au bout du lit d'un sommeil paisible de renardeau et Poufi glapit un peu jaloux.

David mit un doigt sur sa bouche pour lui dire de se taire dans un
«  Calme Poufi calme. »

Le renardeau se calma à la caresse de son petit maître.

Puis David alla à son bureau pour finir ses devoirs d'écolier. Il pensa juste avant à sa maman mordillant son crayon. Où était-elle ? Était-elle heureuse comme un papillon ? Et sa petite sœur ou petit frère comment était-il ? Il devait avoir l'âge ou un peu plus de Stefano à présent.

David se concentra et se reporta à ses leçons à la faible lueur de sa lampe de bureau.

Poufi s'était étendu à ses pieds avec douceur.


[ HRP: A toi Stefano ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stefano Feliciano
Elève de Dream Land School/ Admin-graph-pout
Elève de Dream Land School/ Admin-graph-pout
avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 21

Feuille de personnage
Age: 4 ans
Classe/Travail: Petits rêves
Numéro d\'étudiant: 550

MessageSujet: Re: ÉVENT DE NOËL : manège et rêves...[ PV Stefano Feliciano ]   Lun 6 Mai - 22:22

Pendant que Stefano était par terre, et qu'il sentait son front se mettre a saigner, il remarqua des mouvements du coté de David, qui dormait toujours, et qui remuait dans son sommeil. Il avait l'air de rêver. Stefano restait par terre, sonné, et sa vue devenait floue. Il remua, mais il lui était impossible de se relever. Il avait un violent mal de tête et le tournis, son sang se mettait a couler sur son nez et dans sa bouche. Sentant une goutte dans sa bouche, le petit se mit a pleurer encore plus, a cause du gout détestable de ce liquide vital a toute personne. Un cri de David le fit sursauter, et augmenta son tournis:

« MAMAN! »

Il avait fait un cauchemar? Malheureusement, Stefano était incapable de l'aider... Toujours en pleurs, le petit commençait a avoir quelques nausées a cause du choc et commençait a s'étouffer dans ses larmes inépuisables. Le petit brun sentit soudainement des léchouilles sur son visage. Il tenta de voir mieux et remarqua que le renardeau roux de David, et Fantôme le petit renardeau blanc lui appartenant tentaient de le consoler en lui léchant le visage. Stefano regardait partout, regarda la chaise par terre et la fenêtre ouverte. Il voulait voir dehors... Mais il avait peur de retomber, et il ne pouvait toujours pas bouger. Il entendit son nom:

« Stefano ! »

Il vit David se lever et courir vers lui, le prenant dans ses bras et le rassurant en disant:


« Tout ira bien! »

Stefano vit que David l'emmenait vers la salle de bain et vit soudainement un gant de toilette mouillé. Le petit le croyait froid, mais en fait il était tiède. Le petit se calma doucement, sentant l'eau tiède le relaxer, et ses larmes s'arrêtaient peu a peu de couler. Il sentit David prendre sa petite main, et mettre un deuxième pansement, pour ensuite dessiner des yeux et une bouche sans que Stefano comprenne pourquoi...

« Tu vois Stefano cette poupée à ton doigt va guérir ta blessure, tu ne dois pas l'enlever avant d'être guéri elle veille sur toi ! »

Stefano commençait a jouer avec le pansement jusqu'a ce que David dise qu'il ne fallait pas l'enlever, et a ce moment, le petit s'arrêta directement de jouer avec la "poupée". Stefano sentit soudainement que David l'avait mit dans son lit, dans les draps tout chauds et rassurants. Il le regarda s'asseoir et l'écouta dire:

« Tu dois être fatigué avec toutes ces émotions ! »

Stefano voulu dire que ça allait mais n'en eu pas le temps, car le blond lui avait ébouriffé les cheveux.

Il se mit a parler beaucoup ensuite:


« Je veillerai sur toi tout le temps que ta maman n'est pas là! »

« Maman me racontait souvent cette histoire....

Il était une fois un petit papillon à la recherche d'un ami mais personne ne voulait de lui, le cheval le trouvait trop fragile, le chat trop actif, la fourmis trop tête dans les nuages. Mais un jour très très triste le papillon se posa sur une herbe et vit une chenille.

« Je ne vole pas, je suis moins fragile que toi et moins active mais peu importe tout ça papillon je serai heureuse d'être ton amie. »

Le papillon très heureux alla voir chaque jour la petite chenille.

Mais un jour elle disparut et le papillon la chercha longtemps sans succès, il était si malheureux brusquement. Il retourna nostalgique au lieu de sa rencontre avec son amie chenille et vit alors un magnifique papillon.

Il s'approcha timidement et demanda d'une petite voix:

« Sais tu où est mon amie chenille ? »

Le papillon lui dit qu' il était la chenille et depuis dans le ciel bleu deux magnifiques papillons volent cote à cote car ils ont su malgré leur différence aller l'un vers l'autre et créer leur belle histoire d'amitié. »

Stefano sentit soudainement la main du blond sur son visage et le regarda. Il semblait que le garçon plus âgé allait lui faire des reproches:

« Stefano c'est pour ça qu'il ne faut pas détester le autres, chacun fait ses choix mais tous ont un cœur de papillon au fond. »

Stefano ne dormait pas, il regardait son renardeau qui dormait profondément, et il entendit ensuite un glapissement venant du renard roux de David, qui semblait jaloux. David intervint, calmant son petit renard:

« Calme Poufi calme. »

Le petit brun regarda un moment David, qui s'installait a son bureau et commençait a faire ses devoirs. Puis le petit ferma les yeux et s'endormit en disant:

« Veut voir Maman... »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ÉVENT DE NOËL : manège et rêves...[ PV Stefano Feliciano ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
ÉVENT DE NOËL : manège et rêves...[ PV Stefano Feliciano ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Double nationalité: Une promesse dans le vent ?
» Petit Faucon [ Vent ] [PRIORITAIRE]
» Port-Salut, un vent d’espoir souffle
» Allez viens j't'emmène au vent || Brooke ♣
» vent malin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dream Land Post School :: Mulhouse :: La ville :: Centre ville :: Place Centrale :: Manège-
Sauter vers: