Après l'arme, une ville, après la séparation il faut tenter de se cotôyer
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Bagarre et soleil...[ PV Noémie E. Goubeau]

Aller en bas 
AuteurMessage
David Olonaie
Directeur de 12 piges/Fonda-bisounours
Directeur de 12 piges/Fonda-bisounours
avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 29

Feuille de personnage
Age: 10 ans et demi
Classe/Travail: Classe des Rêves Médians
Numéro d\'étudiant: 111

MessageSujet: Bagarre et soleil...[ PV Noémie E. Goubeau]    Mer 7 Nov - 16:21

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Reconnaissance
"Un seul bouleau crépusculaire,
Pâlit au seuil de l'horizon,
Où fuit la mesure angulaire,
Du cœur à l'âme et la raison,

Le galop bleu des souvenances,
Traverse les lilas des yeux,
Et les canons des indolences,
Tirent mes songes vers,
Les
Cieux."
Apollinaire dans "Calligrammes"


David assis sur le lit blanc boudait…


« Je ne vais pas le dire à ton père David mais qu’est-ce qui t’est passé par la tête toi si mature d’habitude ? » demanda l’infirmière.

David ne répondit pas et pensa :


* Façon j’avais raison!*

« J’ai entendu David! Que penserait Poufi de ton comportement ? Il faut bien se comporter pour son renard ! » dit l’infirmière comme si elle justifiait son argumentation par cette raison enfantine face à un enfant. David s’en vexa il était bien au dessus d’une telle raison !

« J’ai mes raisons! » dit David avant de grimacer, l’infirmière ayant mis de la pommade froide sur sa joue douloureuse.

Il se leva et alla s’asseoir sur le pont du chalet surplombant le lac près des arbres du petit bois. Il faisait un doux vent et le soleil bien que froid en ce début novembre faisait presque oublier les bleus du corps et de l’âme.

David fixa le lac sans un mot y apercevant son reflet aux habits chiffons…en raison de la bagarre. Il ne souriait pas il n’aimait pas la violence mais l’utilisait pour faire régner la justice selon lui.

Il lança un caillou qui fit des ricochets sur l’eau du lac.

Il était seul, seul avec sa pensée dans le petit bois l’infirmière était à l’intérieur du chalet.

* J’aurais dû être plus prudent!* pensa le petit de neuf ans en sentant de grosses larmes sincères couler sur ses joues.

Il croisa les jambes et mit la tête dans ses genoux comme pour noyer ses souvenirs…

* MAMANNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNN!*

Ce cri en pensée l’infirmière le perçut de la fenêtre ouverte et sortit affolée.


« DAVID! » cria-t-elle.

Elle trouva le petit garçon en pleurs et le porta dans ses bras sur un lit blanc.

« Repose toi David tu es fatigué! Aujourd’hui on est samedi tu vas pouvoir dormir un peu! »

Elle ferma le rideau de la fenêtre et alluma une petite lampe de bureau et se mit à ranger des médicaments.

David scrutait le plafond en bois. Pourquoi ? Pourquoi avait-il laissé échapper cette pensée ? Bientôt, beaucoup de monde serait au courant…

Il se retourna dans son lit et mit la couverture sur sa tête comme la protégeant du monde. Lui d’habitude si joyeux avait été rattrapé par un traumatisme de son passé.

Il ferma les yeux et se remémora la scène:


* On était samedi matin, il était dans une des dix salles de musique et s’entraînait au piano déjà prometteur pour son jeune âge.

Soudain un camarade de classe plus jeune entra, il devait avoir huit ans.

« Coucou David! »

David tourna le regard étonné, lui qui s’isolait tout le temps pour ne pas qu’on découvre son secret arrêta de pianoter sur les touches noires et blanches et regarda le môme. Un gamin aux cheveux roux et aux yeux verts comme les feuilles d’automne et d’été, plutôt petit de taille.

« David tu fais du piano, moi aussi tu veux bien m’aider? » demanda l’enfant.

« Jojo c’est ça ? Tu es dans la classe des petits rêves aussi…Je préfère jouer seul désolé… » dit David en recommençant à se concentrer sur la partition.

* Allez s’il te plaît David !* pensa le petit télépathe.

David soupira ça aurait été injuste de refuser…

« D’accord ! » dit le petit garçon blond aux yeux bleus nommé David.

* Assieds toi là!* pensa l’enfant en faisant une place sur le siège de piano.

Tout heureux Jojo alla sur la chaise mais dés la deuxième mesure il fit une erreur.

« Attends je vais guider tes mains! » dit David en prenant les mains de l’autre enfant.

« Tu vois c’est sur cette touche qu’il faut enchaîner et non sur celle-ci! » continua David.

« David tu n’as pas de maman ? » demanda brusquement Jojo.

David lâcha les mains vivement et se renfrogna:

« Elle n’est pas là laisse moi jouer maintenant! »

Il se mit à jouer seul et Jojo l’observa un instant intrigué.

« Et pourquoi tu vas pas la chercher alors ? » demanda le petit Jojo.

David ne répondit pas se laissant évader par la musique.

« Moi je serais toi je me sentirai coupable de la laisser seule! » continua Jojo. Ce fut la parole de trop.

« LAISSE MOI JOUER! » cria David en poussant Jojo.

« David tu pleures pourquoi ? » demanda Jojo sans comprendre.

* Imbécile c’est une terrifiante!* pensa David sans le vouloir.

Jojo blêmit.. Et balbutia:

«  Ta mère est une chienne de terrifiante ? »

Un hurlement de Jojo, David s’était jeté sur lui et l’assénait de coups.

* NE TRAITE PAS MA MERE!*

Entendant ce cri mental un membre du personnel passant près de la porte entrouverte essaya de séparer les deux enfants. Jojo chougnait et David pleurait de rage et de tristesse en ces pensées furieuses:

* Ne la traite pas! Ne la traite pas! Ne la traite pas!*

Jojo n’avait presque rien David n’ayant pas eu le temps de cogner bien fort mais David en se jetant par terre avec Jojo s’était fait des égratignures et bleus. Il fut envoyé à l’infirmerie après un sermon et avoir en punition nettoyé la salle de musique légèrement dérangée par la bagarre.

Et il se trouvait là à ruminer du noir…*

David se réveilla alors l’infirmière était sortie probablement allant chercher des médicaments en ville. Il se leva dans la pénombre et la lumière l’éblouit quand il ouvrit la porte du chalet infirmerie et sortit dans le bois sur le ponton du chalet au dessus du lac.

Il serra les poings il allait faire taire tout ceux qui voudraient dire du mal de sa maman, lui aussi allait user de mensonge pour dissimuler si il le fallait, il n’avait pas le choix et ce n’était que justice…

[ HRP: A toi Noémie ^^]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bagarre et soleil...[ PV Noémie E. Goubeau]    Sam 1 Déc - 16:36

Noémie, comme à son habitude était devant son ordinateur. Elle était assise d'une façon plutôt bizarre, étant donné qu'elle avait les pieds sur son siège de bureau et que son derrière était en l'air. De cette façon, il lui arrivait très souvent, lorsqu'elle était énervée, de faire un tour complet avec son siège étant donné qu'il était à roulettes... Noémie était en plein Goulet de Chanteguerre avec Lisanna, sa Chaman spé Elémentaire-Heal lvl 90. Bizarrement, à chaque fois qu'elle détenait le drapeau adverse, l'équipe ennemie arrivait à l'arrêter et à la tuer. Même si elle avait un stuff de taré et des glyphes les plus utiles pour un PvP. Ils avaient compris que les attaques pour ralentir Lisanna lorsqu'elle était en forme de Loup Fantôme ne marchait pas. Alors, il l'endormait, lui faisait peur ou la bloquait avec n'importe quel sort. Au bout d'un moment, Noémie était énervée, vraiment. Elle avait l'impression que son équipe se fichait d'elle. D'ailleurs, elle aurait aimé pouvoir les insulter mentalement, malheureusement ils habitaient tous à des kilomètres et des kilomètres de Dream Land School. Enfin, sûrement. L'esprit... Ça ne lui était jamais passé à l'esprit, mais, si un jour Noémie jouait en face à face à LoL ou un autre mmorpg, elle pourrait utiliser la télépathie pour parler à son équipe et savoir ce que compte faire l'équipe adverse !

Au final, Noémie était préparée à perdre. Mais ce fut trop, beaucoup trop, lorsqu'elle reçut des mp de son équipe lui disant que s'ils avaient perdu, c'était de sa faute à elle et à personne d'autre. Elle n'en crut pas sa lecture, et se leva. Sauf que malheureusement, elle avait oublié que ses pieds étaient sur son siège. Par manque d'équilibre, elle tomba et se cogna la tête contre son bureau. Il eu plus de peur que de mal, heureusement l'adolescente c'était juste ouvert un peu le front. Bon, le seul problème c'était qu'elle saignait et donc que ça piquait. Noémie chercha alors au niveau de son chevet si elle n'avait pas de quoi désinfecter sa plaie et mettre un pansement. Sauf, qu'elle n'avait plus rien. C'est alors dans un soupire qu'elle prit une veste et sortit en direction du petit bois, où ce trouvait l'infirmerie.

C'est sur le chemin, près du chalet qui n'est autre que l'infirmerie. Que Noémie remarque un petit garçon blond, enfin petit. Il avait quelque centimètre de moins que l'adolescente de dix sept ans. Dans sa jolie robe blanche avec sa veste noir par dessus, Noémie était toute choupi. Elle s'approcha du garçon avait un petit sourire et lui demanda :

« Bah, qu'es-ce-que tu fais ici tout seul ? »
Revenir en haut Aller en bas
David Olonaie
Directeur de 12 piges/Fonda-bisounours
Directeur de 12 piges/Fonda-bisounours
avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 29

Feuille de personnage
Age: 10 ans et demi
Classe/Travail: Classe des Rêves Médians
Numéro d\'étudiant: 111

MessageSujet: Re: Bagarre et soleil...[ PV Noémie E. Goubeau]    Lun 10 Déc - 17:16


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
"Toi tu fais s'arrêter les guerres petit ange quand tu dors..." extrait de " la Berceuse du petit diable" de Roch Voisine


« Bah, qu'est-ce-que tu fais ici tout seul ? »

Une fille s'était approchée avec un petit sourire. Elle avait de longs cheveux châtains presque gris. Elle portait une robe blanche.


* C'est un ange ? Non les anges n'existent pas...* laissa échapper en pensée David.

David retrouva son calme et lui retourna la question:

« Et toi euh ... »

Il chercha un instant dans l'esprit de la jeune fille et continua:

« Noémie que fais-tu ici ? »

Soudain David vit la blessure au front de Noémie.

« Attends je vais t'aider! » lui dit-il.
Sans lui laisser le temps de réagir il se leva et lui prit la main.
Il l’emmena au placard de l’infirmière, mince fermé à clef…


Mais il y a avait encore les pansements et le désinfectant en pommade que l’infirmière avait utilisé pour le soigner sur le bureau.


« Parfait ! » sourit l’enfant.
Il prit le pansement et la pommade puis dit :


« Ça risque de piquer un peu ! Mais je vais t’envoyer un rêve rose ! »

David se concentra et un souffle chaud et vent rose sortit de lui pour entrer en Noémie :

* Un homme blond aux yeux brun foncé le berçait sur sa chaise à bascule en regardant le dehors. C’était son papa il ne sortait plus depuis bien longtemps de son bureau de directeur mais dans ce rêve cela n’avait pas d’importance car David était près de lui…Et son papa chantait un sourire d’un doux bonheur sur les lèvres :

« Les oiseaux dans les cages de verre,
Connaissent-ils la lumière ?
Moi c’est dans tes yeux qu’est le soleil,
Et que je trouve mon coin de ciel,
Mon enfant mon David,
Tu rends heureuses ces heures insipides,
Tu fais du rose dans le sombre vide,

Et de toi je suis très fier,
Mon enfant mon aube sans guerre,

Je ne vois plus le soleil,
Mais tes yeux me le rappellent,
Et tu le sais très bien,
Dehors tout est ténèbres,
Mais tu danses parmi la poussière,
Et des fleurs poussent sous tes pas chanteurs,

Et de toi je suis très fier,
Mon enfant mon aube sans guerre,

Ton papa est là,
Alors endors-toi mon enfant,
Ton papa veille sur cette école comme sur tes pas,
Ne t’en fais pas,
Ton sourire étincellera,
Je serai là ! »

David ferma les yeux et sourit il l’aimait tant ce papa ! Il n’était pas seul…Il n’était pas tout seul ! *

Le rêve rose une fois transmis David sourit et dit :

« Voilà tu es soignée ! »

David s’étira et dit :

« Je crois que ce qui compte c’est de ne pas être seul n’est- ce pas ? »

Il évita soigneusement de penser à sa mère pour que l’incident de la découverte de son secret ne se reproduise pas. Le jeune garçon de neuf ans passa une main dans ses cheveux blonds en s’exclamant d’un paisible sourire :

« Dans cette école personne ne sera plus tout à fait seul ! »

Ses yeux bleus ciel fixèrent Noémie elle paraissait avoir son âge mais alors pourquoi lisait-il le contraire dans sa tête ? Peut-être voulait-elle paraître plus grande ?

Poufi bailla, le petit renard roux avec une tache blanche sur le cou se mit à renifler les oreilles d’Elliot le renard de la jeune fille comme pour lui dire bonjour puis il se coucha aux pieds de son petit maître télépathe.


« Je ne t’ai jamais vu dans ma section des petits rêves tu es nouvelle ? » demanda David peut-être à son plus grand malheur. Mais il s’empressa de continuer :« Je m’appelle David Olonaie et j’ai neuf ans, si tu veux dire quelque chose au directeur tu peux me la dire vu que c’est mon papa…Mais il déteste avoir trop de visites à part de moi et quelques-uns…Papa est papa mais je l’aime beaucoup ! Et toi Noémie tu te plais ici ? »

Une nouvelle intrusion rapide dans les pensées de la jeune fille lui fit dire :

« Tu aimes les jeux vidéo, non ? J’en ai plein dans ma chambre ! »

Peut-être que si il mentait sur sa mère et omettait d’y penser les gens ne saurait pas son secret peut-être que Jojo ne dirait rien en tout cas il allait y veiller, de toute façon, Jojo était un froussard il ne s’en prendrait pas au fils du directeur…David aurait aimé côtoyer des gens peut-être qu’en cachant ainsi le pourra t’il !


[ HRP: A toi Noémie ^^]





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bagarre et soleil...[ PV Noémie E. Goubeau]    

Revenir en haut Aller en bas
 
Bagarre et soleil...[ PV Noémie E. Goubeau]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Manifestation pour la paix a Cite-Soleil
» Cité Soleil, Evens serait le plus riche des pauvres
» Fort-St Michel lieu macabre devenu le Cité Soleil du Cap-Haitien
» L'intervention ratée à cité soleil, à qui la faute ?
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dream Land Post School :: Archives :: Vieux Rps-
Sauter vers: