Après l'arme, une ville, après la séparation il faut tenter de se cotôyer
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 David Olonaie (Terminée ^^)

Aller en bas 
AuteurMessage
David Olonaie
Directeur de 12 piges/Fonda-bisounours
Directeur de 12 piges/Fonda-bisounours
avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 29

Feuille de personnage
Age: 10 ans et demi
Classe/Travail: Classe des Rêves Médians
Numéro d\'étudiant: 111

MessageSujet: David Olonaie (Terminée ^^)   Mer 31 Oct - 23:05

David Olonaie


Qui suis je ?

Nom: Olonaie
Prénom: David
Surnom: « Mon grand » par son papa, autrefois sa maman l'appelait « mon poussin » mais ça personne ne le sait.
Nationalité: Française
Âge: 10 ans et demi
Sexe: garçon
Catégorie: Élève-Télépathe de Dream school
Orientation: Hétérosexuel
Fonction: Classe des Rêves Médians
Numéro de bracelet: 111
Nom du renard et sa description en une phrase : Poufi : Il est roux avec une tache blanche sur le cou.
Source de l'avatar: Axis Powers: Hetalia/ Sealand/ David Olonaie
Classe sociale: Riche
Description de l'habitation ou de la chambre:
La chambre de David munie de deux fenêtres est assez grande, certains la jalousent d'autres en concluent simplement que c'est car c'est le fils du directeur. Il a une étagère remplie de livres allant des grands auteurs, en poésie française comme Victor Hugo, en théâtre comme Molière, en Roman comme Saint-Exupéry à des mangas illustrant son émission de radio préférée " Un oiseau et un enfant!". Il prend grand soin de ses livres qui sont dans une étagère bien classés. Il a aussi des auteurs anglais comme Emily Dickinson ( Poésie ) et Hamlet ( Théâtre), grand fan des oiseaux, il a également beaucoup de livres sur eux ainsi que de nombreux livres sur son don qu'il apprécie tant: L'art de la pensée.Il a un minuscule piano posé contre une table dans un étui. Dessus la table, un écran immense d'ordinateur relié à un clavier , une petite manette et à une petite unité centrale ainsi qu'un téléphone. Sur son bureau un autre ordinateur, un portable. Et oui les temps ont bien changé depuis que le gouvernement prend soin de lui ! Une armoire de vêtements près de la porte, un lit et un tapis pour Poufi le renard même si il préfère squatter le lit de son petit maître! Deux fenêtres, des crayons, une trousse, un sac à dos écossais et dans un tiroir son journal intime et ses carnets d'écritures ! Il a des posters de renards et d'arbres aux murs mais aussi de villes avec des gens! Sa chambre est son univers ! Raccrochée comme toute chambre à une petite salle de bain. Sur le lit ou tout près une moyenne peluche de cochon rose ! Et sur le rebord du lit le fameux radio-cassette!


I
am
the
Boss
 
Et de l'autre côté ?

Pseudonyme : David Olonaie ( Lou ailleurs )
Age et brève présentation (facultatif) : 26 ans ( Née le 03/11/1988)
Double compte ?: Non
Ce que je pense du forum: Je l'adore ^^ Normal ^^
Pourquoi je me suis inscrit: Je l'ai créé
Ce que je dois dire suite au règlement: Validé



Caractère

David aime son don c'est la première chose qu'il faut savoir sur lui. Il l'a toujours aimé. Il aime aussi  Poufi son renard de pensée. Il est gaffeur et insolent parfois même avec les adultes !

Mais ce n'est pas un méchant enfant ! Plein d'espoir et de rêve il sait cependant voir la réalité. Il l'a bien trop vu ces horreurs sur les siens à travers le rêve de sa maman puis à travers la panique de la foule . Il espère cependant enfantinement le retour de sa maman et de son petit frère/ sœur même il est conscient que sa maman a trahi il espère qu'elle reviendra avec eux prêt à pardonner comme il a pardonné à tous ces gens qui les ont brimés.

David aime les papillons et la la rosée sur les fleurs le matin mais aussi l'eau, il nage d'ailleurs très bien !

Depuis ses cinq ans et demi, il apprend le piano le gouvernement lui payant des cours contre la promesse de son papa.  Il aime le piano comme le piano qui accompagne la chanson de son émission de radio préférée ! Il déteste les épinards et les tomates mais adore le chocolat et grignoter des olives ! Même si il n'a jamais été trop difficile en nourriture en raison des années de pénuries dans la forêt. Il déteste l'injustice et la méchanceté et si il lui arrive d'être méchant il ne le fait pas exprès ou bien c'est par justice selon lui !

C'est un petit garçon plein de droiture et très intelligent. Très doué aussi pour son don ! Il aime chanter et danser agilement cependant  il est nul en dessin et en allemand au grand dam de son père qui a des contacts politiques en Allemagne. Pourtant il se débrouille bien en anglais et dans les autres matières !

Un jour il aimerait une harmonie entre les êtres mais avec tout ce qu'il sait et a vu il sait ce rêve irréalisable. Il aimerait voler comme dans le conte de la radio mais là encore il sait bien que ce n'est pas possible alors il vole en rêve ! Du haut de ses dix ans et demi il est déjà très protecteur, extrêmement doué en français  et organisé et soigneux et aussi sérieux dans son travail ! Il sera toujours là pour les autres sauf si il trouve qu'ils ne le méritent pas...ce qui arrive parfois ! Il aime rire et sourire c'est un enfant joyeux dans l'ensemble même si pleurer lui arrive de temps en temps mais jamais avec honte car il sait que comme les pensées les sentiments sont très importants ! Il aime écrire et lire mais surtout composer des mélodies! Il est plein de bravoure et ne reculera pas devant le danger sachant garder son calme et utiliser son don avec ruse mais aussi bien souvent bienveillance, il lui arrive de mentir mais sa sincérité reprend souvent le dessus. Il aime la faune et la flore ayant passé les premières années de sa vie en forêt!

Il est à l'écoute des autres sauf si il les prend en grippe pour une raison valable selon lui du moins. Il aura tendance à pousser les gens vers l'avant.  

Il est le seul à réussir à faire sourire son père qu'il aime beaucoup!

Confronté à la dureté de la vie et à l'isolement très jeune à cause des persécutions et grâce à son intelligence hors du commun, David s'est vite posé des questions sur le monde. Il avait une maturité et intelligence bien au dessus de son âge. Il a vite appris à construire un jugement de base ( car encore un peu enfantin parfois au début, normal vers deux-trois ans)  et à reprendre son calme analysant la situation. Il a une intelligence et une maturité bien au dessus de ses ans même si il garde cette étincelle qu'ont les enfants dans un soucis de réalisme constant toutefois. Il comprend, analyse et réfléchit sur des histoires au dessus de son âge avec sérieux tout en restant encore pure.

Même si du haut de ses 10 ans et demi, il commence à devenir « grand » et est « petit » en même temps ce qui n'est pas une période simple pour lui entraînant plein de contrastes tel que avoir peur mais jouer les téméraires pour « ne plus être petit » par exemple. Malgré ce passage difficile il reste un enfant et rit souvent au moins autant que ses peurs intérieures et nouvelles de « petit qui devient grand ».

C'est David.


Physique

David porte souvent du bleu et du blanc, il affectionne les pantalons , salopettes, shorts et tee-shirts. Il est mince sans être trop maigrichon en raison des années précédentes logé par le gouvernement. Il est agile et adroit ! Il aime porter une paire de baskets noires qu'il a eu à son anniversaire de dix ans. Il a des cheveux blonds comme le blé ou le soleil, des sourcils blonds au dessus de deux perles bleues magnifiques de ciel : Ses yeux d'une vue excellente ! Il a des oreilles fines et fragiles mais qui entendent très bien !  Il a une grande bouche qui sourit tout le temps et des joues qui rosissent souvent de bonheur. Un fin cou enfantin en dessous de ce beau visage. Un bracelet bleu avec le chiffre 111 au poignet et une petite clef accrochée dessus. Un corps de moyenne taille ni trop petit ni trop grand. Comme dit plus haut il est mince même si il aime grignoter il ne grossit pas ! Il court très vite et tient bien debout sur ses jambes. Il a des petites mains très adroites ! Il a de grosses larmes sincères quand il pleure !  Il de fins pieds qui sont en harmonie avec son corps. Il a un joli rire cristallin et sa voix est encore enfantine même si c'est celle d'un enfant de dix ans et demi et non d'un tout-petit. Sa voix mentale est aiguë comme le souffle doux d'une brise mais il peut la faire changer de différentes tonalités  même si la gamme n'est pas encore très large. Il ne passe pas des heures devant le miroir mais il passe tout de même un coup de peigne dans ses cheveux, se lave les dents, se lave tout court, et aime le sport ! Il apprenait le karaté avec son père petit avant d'entrer à Dream Land School ce qui fait de lui quelqu'un qui sait cogner et se défendre au moins pour les bases.  Son corps il le respecte comme tout ce qui le constitue. C'est un mignon petit bonhomme qui a l'apparence de respirer la joie de vivre ce qui est souvent le cas, pas tout le temps cependant.




Histoire

Dix ans et demi  auparavant...

«  Adrien il faut fuir ! » cria une voix féminine.

«  Mais on doit aller à l'hôpital  Élise ! » s'affola un homme.

«  NON ! Si ils trouvent mon bébé ils le tueront comme ils en ont tué des tas ! » dit la dénommée Élise.

« Mais nous ne sommes pas des Terrifiants ! » s'exclama le père affolé.

« Ils...Ils ne font pas de distinctions ! » pleura la femme dont les contractions se rapprochaient.

« Je t'emmène à l'hôpital ! » dit l'homme en lui prenant fermement la main mais la femme avec ses dernières forces le fit lâcher sa main et lui dit :

« Adrien Olonaie  amène moi sur le canapé ! »

L'homme soupira sans un mot et obéit.

Il ne savait plus quoi faire...pourquoi...pourquoi refusait-elle l'hôpital...Mais lui aussi savait que le risque était grand pour leur enfant une seule pensée mentale échappée et ils étaient morts tous les trois...Sans procès ou si peu...

Pourtant Monsieur et Madame Olonaie étaient une famille tout ce qu'il y a de plus convenable. Le père était directeur d'une petite école et la mère était boulangère. Ils habitaient autrefois une boulangerie où on sentait sans cesse la bonne odeur des croissants chauds. Ils n'avaient rien fait de mal. Mais ils étaient des télépathes et leur pays, la France avait trahi les leurs ! La famille du petit Arthur par exemple un des instituteurs de l'école de Monsieur Olonaie elle avait été emmenée par la police sans raison et on ne les avait pas revu. Un avis avait été placardé en ville pour demander la capture de tous les « dangereux » télépathes. Les dénonciations allaient bon train mais Monsieur Olonaie avait un ami en politique qui l'avait aidé à fuir, ils s’étaient réfugiés dans un chalet au cœur de la forêt...où il n'y avait pas de réseau donc impossible d'appeler un médecin. Monsieur Olonaie avait encore sa moto tout terrain et espérait emmener sa femme à l'hôpital avec mais Madame Olonaie refusait de prendre ce risque.

Pâle d'inquiétude il mit un gant mouillé sur le front de sa femme. Il la savait de santé fragile et avait peur, très peur. Le bébé poussa alors ses premiers cris.

* Tout va bien !* envoya en pensée la femme dans un doux sourire à l'homme.

La femme avait survécu et le bébé  pleurait à plein poumons.

*Bienvenue David !* lui adressa en pensée le père.

Le bébé ouvrit de grands yeux bleus étonnés et se mit à rire en remuant ses petites menottes.

Au début David parut comme n'importe quel bébé normal, les Olonaie avaient suffisamment de provisions pour tenir un siège et David grandissait dans l'harmonie malgré la peur des parents face aux persécutions. David était un beau bébé, des cheveux d'une blondeur de soleil, des yeux de ciel, des joues roses de vivacité il découvrait le monde avec émerveillement.

Ce n'est que quand il prononça son premier mot que les parents surent que lui aussi était en danger, enfin il ne le prononça pas il le pensa.  Et les deux parents reçurent la pensée sans avoir lu dans les pensées du bébé.

* Radis ?*  avait pensé le petit bébé en riant désignant le poste de radio qui grésillait.

Le père essaya de confirmer ses doutes en adressant au petit une pensé :

* Radio*

*Radio !* pensa l'enfant dans un rire.

Les parents reçurent la pensée sans avoir rien tenté. David devait apprendre à se cacher mais il était encore trop petit pour comprendre le monde ou même son don...

Le temps viendra.

David grandit et apprit à parler un peu forcé par son père car pour lui penser suffisait mais son père le grondait oralement quand il communiquait sans parler. David ne comprenait pas c'était merveilleux d'avoir ce don aussi merveilleux que la rosée sur les fleurs le matin et les papillons ou bien cet étrange renardeau qui le suivait et avec qui il aimait parler.

Dés sa naissance il avait traîné autour de la maison mais les parents qui en avait aussi un chacun espéraient à un renard normal quand David leur en parlait mais quand il se coucha aux pieds du bébé juste après la révélation de son don il n'était plus question de douter, comme tous les télépathes David avait un renard de pensées ce compagnon bien utile pour les télépathes et leurs dons...

David l'avait appelé « Poufi » car quand il glapissait on aurait dit qu'il disait «  Poufi ». Il était roux avec une tache blanche sur le cou. L'enfant de déjà deux ans l'aimait beaucoup !

Un soir l'enfant demanda à son père alors qu'ils regardaient les étoiles Poufi dormant à coté.

«  Papa pourquoi c'est mal mon don ? Moi je le trouve merveilleux ! »

Le père regarda le petit de deux ans et demi qui parlait déjà bien entraîné par son père. Le regard était glacial. L'enfant fixa ses chaussures intimidé murmurant un «  Pardon ».

Brusquement le père soupira et pensa :

*Oui David notre don est merveilleux mais il fait peur aussi ! C'est pour ça que des gens nous font du mal c'est pour ça qu'on est tout seul ici !*

*Pourquoi ? * demanda David en pensée oubliant de parler.

Pour la première fois son père ne le gronda pas. Il le prit dans ses bras et l'enfant sentit des larmes salées couler sur sa tête, il sentait les pensées confuses de son père pleine de détresse. Père qui pensa :

* Je ne sais pas David je ne sais pas ! *

Soudain la mère appela pour la soupe David se leva et dit à son papa tout sourire :

« Allons manger ! »

Le père sourit. Au dîner David ne cessa de penser une pensée qu'il finit par adresser à son père puis à sa mère : * Un jour on les retrouvera les gens comme nous ! *

Poufi n'avait jamais faim, se  nourrissant des rêves que lui transmettait son petit maître et David était un puits à rêves ! Cependant à presque trois ans il n'avait pas encore bien compris l'art des rêves.  Ce ne fut que lors d'une rencontre alors que ses parents étaient allés pêcher les denrées alimentaires commençant à manquer que le petit garçon comprit. Un homme avait pénétré dans le chalet.

L'enfant avait hurlé et pensé : *Que voulez vous ?*

La pensée était venue jusqu'à l'homme qui avait ouvert de grands yeux et avait crié :

« UN TÉLÉPATHE ! UN PETIT DE TERRIFIANT ! »

Il avait pris le canif à sa ceinture et avait menacé l'enfant avec. Contrairement à sa première réaction le petit enfant n'avait pas cillé, il regardait l'homme et se concentrait sur ses pensées, un fouillis de pensées toutes plus dépressives et épuisées les une que les autres soudain il perçut un nom :  *  Damien*.

« Qui est Damien ? » demanda le petit enfant.

Soudain l'enfant ressentit un souffle chaud et vit comme un vent rose sortir de l'homme où il put décrypter un rêve éveillé :

*Un enfant jouait au ballon avec son père et riait en sautillant. Le père souriait et tout semblait paisible.*

Soudain le souffle devint froid et gris et David hurla :

*L'enfant avait les traits tirés de fatigue à l'hôpital et malgré les produits il ne pouvait plus dormir luttant de toutes ses forces contre le sommeil de peur de faire un mauvais rêve ! *

Un glapissement...Poufi.. David sortit de ce cauchemar de l'homme et le trouva devant lui , l'adulte avait lâché le couteau et pleurait recroquevillé à terre.

L'enfant de trois ans reprit contenance et s’approcha de l'homme puis lui transmit une pensée sous forme de bulle rose, pensée mêlée au rêve heureux de l'homme:

* Votre enfant va guérir ! *

L'adulte sembla se sentir un peu mieux comme regagnant espoir et il dit  se relevant doucement:

« Mais comment ? Tous les télépathes sont mauvais ! J'étais venu pour mettre fin à mes jours dans cette forêt et voilà que...Comment sais tu qu'il va guérir ? »

«  Parce-que ! » sourit David.

En fait David n'en était pas sûr mais il avait redonné espoir à l'homme grâce à l'art des rêves et l'adulte promit de ne pas dévoiler la cachette de l'enfant, de faire en sorte de l'oublier.

Quand le père revint il aperçut David qui dormait. L'enfant était près de Poufi. Il soupira, ils n'avaient rien péché...
Mais au moins David semblait heureux dans ses rêves...Étrange rêve d'ailleurs car il était rose avec un homme qui dansait avec un enfant...Le père de David sourit.

Le lendemain au repas la maman n'avait même plus de soupe à servir. Elle se mit à pleurer.

* Maman ne pleure pas !* pensa David.

« David ta maman est très inquiète ! »  expliqua le père.

« Et bien retournons en ville comme tu m'as dit que vous étiez ! Retournons chercher à manger là bas ! » s'exclama l'enfant.

« C'est trop dangereux David ! » pleura la mère.

David se renfrogna et monta dans sa chambre en pensant :

* Bande de trouillards !*

Il eut juste le temps d'entendre son père lui crier en pensée :

*Pas d'insolence ! *

Avant de fermer la porte de sa chambre !

L'enfant de trois ans regarda Poufi qui l'avait suivi et les pensées confuses il prit un sac à dos et commença à y fourrer des vêtements sans comprendre soudain on frappa à la porte une voix :

«  Je peux entrer David ? »

C'était maman.

David soupira et alla ouvrir en adressant la pensée :

*  J'ouvre mais je boude !*

La mère entra et le prit sur ces genoux cet enfant au visage renfrogné. Puis elle pensa :

* David ton papa mérite des excuses ! Lui et moi méritons des excuses ! Nous voulons juste te protéger !*

* Me protéger...* «  de quoi ? »  dit David finissant de transmettre sa pensée sur une parole tant il était troublé les larmes aux yeux.

La mère le prit dans ses bras et ferma les yeux. L'enfant vit un souffle gris froid autour d'elle. Il décrypta :

* Des gens hurlaient autour de la femme et l'homme qui fuyaient, on aurait dit son papa et sa maman plus jeunes, soudain un homme fit monter une famille dans un camion, La femme et l'homme s'étaient cachés derrière un mur. La famille pleurait un bébé dans les bras. La porte arrière du camion se referma et il démarra.*

David émergea du songe de sa mère, Poufi lui avait léché la main la sentant trembler sur son pelage.

Les yeux emplis de larmes le père se tenait à la porte. La mère caressa les cheveux de David.

« Maman ils les emmenaient où ces gens et ce bébé ? » demanda l'enfant David.

Ce fut le père qui répondit : « Ils les emmenaient à la mort ! »

David sentit ses yeux couler de larmes et se serra fort contre sa mère dans un «  Pardon papa et maman ! »

La vie continua et David eut 5 ans et demi, tout maigrichon l'enfant mangeait peu le père n'osait demander de l'aide en ville et la chasse et la pêche n'étaient pas très productives. Quand soudain la radio du salon fut allumée.

Oubliant sa faim, l'enfant s'assit près du poste et écouta son émission préférée l'histoire d'une amitié entre un enfant et un petit oiseau. L'enfant se mit à chanter le générique  de sa voix claire :

« Oiseau petit oiseau,
Ami un matin,
Oiseau vole très haut,
Au dessus des autres magnifiques animaux,

Oiseau tu sais tes ailes sont un soleil,
Qui me portent jusqu'au ciel,
A des kilomètres de la terre,
A des kilomètres de la mer,

Oiseau petit oiseau,
Ami un matin,
Oiseau vole très haut,
Au dessus des autres magnifiques animaux,

Toujours ensemble,
Pour la vie des amis,
Un oiseau et un enfant,
Rient dans ce chant,

Oiseau petit oiseau,
Ami un matin,
Oiseau vole très haut,
Au dessus des autres magnifiques animaux,

Emmène moi avec tout le monde,
Emmène moi autour du monde,
Dans tes ailes blondes,
La terre est plus ronde !

Oiseau petit oiseau,
Ami un matin,
Oiseau vole très haut,
Au dessus des autres magnifiques animaux, »

Poufi bailla et David rit. La mère le mit sur ses genoux et chanta avec lui. David imaginait l'oiseau porter l'enfant vers ce monde où il ne pouvait aller, ce monde plein d'amis humains télépathes bien entendu et non-télépathes mais pas des méchants des comme le monsieur à Damien ! Et ils étaient heureux si heureux !

Soudain le père entra en trombe interrompant la scène tendre :

«  Chérie allume la radio chaîne 56 ! »

Élise posa le petit David à terre et changea la chaîne de radio sous l'air boudeur mais intéressé de David. La chaîne 56, la station de radio pirate des résistants télépathes !

« Allo allo le papillon est sur la branche ! Allo allo tous les oiseaux volent à Paris ! Allo allo oiseau bleu et papillon ! »

« OH MON DIEU ! » cria Élise en mettant une main sur son ventre rond.

« Oui ça y est ça y est ! » jubilait le père en faisant les valises.

David cinq ans et demi interrogea les adultes du regard ce regard si bleu !

* Qu'est ce qui se passe ?* pensa l'enfant.

La mère le prit tendrement dans ses bras, le petit David sentait le rond de son ventre sous sa robe, il paraît qu'une cigogne y avait déposé une petite sœur ou un petit frère !

« David ton frère ou ta sœur va grandir dans un monde libre ! » pleura tendrement de joie la mère.  

« Un monde libre avec d'autres gens ? » demanda David dont les yeux pétillaient de bonheur.

La mère acquiesça les larmes aux yeux.

« YOUPI ! YOUPI ! YOUPI ! » cria David en courant  préparer sa valise vite suivi de sa mère pour l'aider.

Le peu de valises attachés à l'arrière de la grosse moto tout terrain ils y montèrent et le père sur les chemins boueux démarra et sortit de la forêt.

Bientôt la ville ! David était émerveillé ! Des gens aux milles pensées joyeuses dans les rues ! Des drapeaux qui proclamaient la liberté ! Des milliers de gens qui manifestaient l'espoir retrouvé !

« On va prendre le train pour Paris tu seras bien sage David ! Pas de bêtise ! » sourit le père.

« Oui ! » sourit le petit garçon trop heureux pour se vexer du sous entendu de son espièglerie !

Soudain des policiers arrivèrent pour mater la manifestation prouvant que le « Papillon » n'était pas encore bien installé à Paris. Et sous les yeux d'enfant de David un vieil homme se fit piétiner sous la foule paniquée.

«  On doit l'aider ! » cria la mère lâchant la main de son fils.

« ÉLISE ! » cria le père.

La mère  poussa les gens se frayant un chemin parmi la foule et ordonna d'une pensée catégorique aux gens : *RECULEZ ! *

Une ambulance arriva, on lui dit que l'homme ne marcherait probablement plus jamais après qu'elle ait attendu des heures à l'hôpital avec sa famille.

« Chérie tu lui as sauvé la vie ! » sourit le père.

« Maman, le monsieur il va bien ? » demanda David.

«  Je ne vais pas à Paris avec vous désolée ! Même si ils nous acceptent enfin un jour...Je ne pourrai leur pardonner... » pleura t'elle.

« Chérie tu ne vas tout de même rejoindre les Terrifiants ? » lut le père dans un murmure trop bas pour être entendu autrement que par la femme.

« Laissez moi ! Oubliez moi ! » cria la femme en courant hors de l'hôpital.

* Maman !* pensa David * Maman , MAMANNNNNNNN !* appela t'il de son don si merveilleux.

Il voulait courir la rejoindre mais son père lui avait mis une main ferme sur l'épaule.

*David nous devons aller à Paris ! *    lui adressa t'il simplement d'une pensée dure.

David bouda tout le trajet du train dont le père avait payé les billets avec ses derniers billets qu'il avait gardé dans une boîte toutes ces années au cas où ils pourraient rentrer. Mais quand David vit que le père ne prêtait pas attention à son mécontentement il dit en pleurs :

« Maman !!! »

Le père le prit dans ses bras et lui dit en pensée :

*Maman est loin à présent ! Il ne faut plus la voir comme Maman mais comme quelqu'un qui nous veut du mal !*

« Maman ne nous voudrait jamais du mal ! Et petit frère ou sœur il va devenir quoi ? » s'étonna l'enfant.

Soudain il s'aperçut que son père pleurait.

«  Papa tu pleures pourquoi ? » s'inquiéta David.

Le père ne répondit pas et le trajet en train continua.

Une fois à Paris ils marchèrent longtemps, David avait mal aux pieds et le père avec ses dernières pièces téléphona à son ami en politique Un homme en cravate et en costume vint les chercher dans une voiture noire. Il était accompagné de gardes du corps que David compara à des ours !

« Alors c'est ton fils ? Comment s'appelle t'il ? » demanda la cravate en remettant le pli de sa manche.

« David, Monsieur Fatoui ! »  balbutia le père.

David lui lança un regard surpris, son père si fort mal à l'aise devant un autre ? Mais lui aussi ressentait une certaine tension dans la voiture comme si l'homme cravaté allait demander quelque chose d’important à son père. Quelque chose qu'il prenait soin de ne pas penser ou si peu.

« Voyons appelle moi Pierre depuis le temps qu'on se connaît ! » sourit la cravate !

Il tapota dans le dos Adrien Olonaie et la voiture arriva devant un immense bâtiment blanc majestueux et l'enfant en descendit émerveillé !

« Une de nos antennes ! Vois tu Adrien un des notre est entré au gouvernement et depuis tout le monde est en effervescence ! C'est un ami proche lui aussi ! Dans moins d'un mois la peine de mort sera abolie et plus aucun télépathe n'aura à la craindre ! Au fait ta femme a trahi ? C'est si dommage ! » dit le cravaté.

Vexé par ce peu de compassion de ce télépathe ? David donna un coup de pied sur la jambe droite de l'homme politique qui grimaça et fit semblant de n'avoir rien vu :

« Bon j'ai eu un service à te demander Adrien ! » dit le cravaté.

David eut juste le temps de lire le mot *école* dans la tête de l'homme politique qu'on l'emmenait à une salle d'attente.  

D'après ce que put lire David dans la tête de son père, Monsieur le cravaté avait demandé à son papa de diriger une école qui aiderait les télépathes en échange le gouvernement subvenait aux besoins de la futur école et de David et de son papa.

La construction de l'école dura deux ans et David et son papa ayant déménagé en Alsace y passèrent des jours heureux même si tous les jours David adressait des rêves à son renard car son papa en plus de l'école normale lui apprenait l'art des songes qui il l'espérait parvenaient à sa mère et son petit frère/sœur dans un souffle de vent.

David allait dans une école normale de Mulhouse et apprenait à changer sa voix mentale car la population restait méfiante envers les télépathes. Mais son père sortait que quand il le devait comme si la séparation et le changement de camps de sa femme avait détruit son envie de dehors.

Un an encore passa et l'école ouvrit enfin ses portes accueillant les premiers élèves.

David sept ans et demi fut placé chez les Petits Rêves et son père s'isola complètement dans son bureau gérant l'école grâce à internet et à ses acolytes. Il ne recevait que les professeur, un membre du personnel pour les repas et son fils David le seul à pouvoir encore lui arracher un sourire.

David comprenait cette tristesse car il la partageait mais lui espérait toujours revoir sa maman et son petit frère/soeur il avait maintenant euh bientôt deux ans ! Comme il devait être grand !

Les premières années à l'école se passèrent bien ! David écoutait toujours son émission préférée à la radio sur l'amitié d'un oiseau et d'un enfant ! Mais il ne se fit pas d'ami(e) ne voulant pas laisser échapper une pensée sur le secret de sa mère.

Puis à neuf ans et demi, il prit sous son aile un petit rêve nommé Théodule Wolff, un très gentil petit garçon.

Une autre année passa, David atteint ses dix ans, obtint son diplôme de Petits Rêves avec brio et passa chez les rêves médians. Son père du haut de ses 35 ans sortait enfin de son bureau, veillant, conseillant, donnant des cours occasionnellement aux élèves (télépathes et humains) de l'école.

David s'ouvrait au monde, à dix ans et demi, il se sentait bien ayant presque oublié qu'il devait garder secret la trahison de sa mère. Mais un faux pas peut tout changer.








Dernière édition par David Olonaie le Dim 22 Mar - 0:03, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le conseil des T
Compte Fondateur
avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 29/10/2012

MessageSujet: Re: David Olonaie (Terminée ^^)   Dim 4 Nov - 0:31

Bienvenue sur Dream Land School !
Tu es à présent validé !
Tu peux à présent RP.

N'oublie pas de réserver ton avatar : ICI
Et de demander un logement: ICI
Encore bienvenue !
Le staff de Dream Land School

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dream-land-school.forumactif.com
 
David Olonaie (Terminée ^^)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] David et Goliath [PV]
» David Lanero {OK}
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» Haitian Activist David Josue's Brazil Tour to Demand Troops Out of Haiti
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dream Land Post School :: Présentation du personnage :: Présentation :: Présentation acceptée-
Sauter vers: