Après l'arme, une ville, après la séparation il faut tenter de se cotôyer
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Là où tout commença

Aller en bas 
AuteurMessage
Adrien Olonaie
Directeur de Dream Land School
Directeur de Dream Land School
avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 07/01/2013
Age : 29

Feuille de personnage
Age: 35 ans
Classe/Travail: Directeur
Numéro d\'étudiant: 123

MessageSujet: Là où tout commença   Dim 22 Mar - 0:16

Là où tout commença
Head

« Toutes les histoires ont un début, tout commencement débute un jour et ce jour ci je naquis...
J'avais mal et froid mais elle était là sa main protectrice entourant mon corps de nourrisson. Je pleurais à m'en arracher les poumons et elle me sourit. Aussitôt mes larmes se tarirent et je bus le bon lait chaud en fermant les yeux en paix.

J'étais promis à un grand avenir mais pour l'instant seul le calme et le réconfort contre elle comptait...J'étais né...

Et je me nommais Adrien Olonaie.

J'ai retrouvé des photographies de cet instant précieux...mais elle qui m'a élevée qu'en a t'on retrouvé ? Elle est loin de moi et je ne la retrouverai plus... »

L'homme ravala ses larmes et but un fond de verre de Whisky il avait peu l'habitude de boire juste un petit peu quand ça allait vraiment mal...Bientôt David arriverait dans son bureau et il devra reprendre son faux sourire pour oublier un peu les soucis.

Le renard rouge aux yeux d'or glapit et Adrien lui caressa sa fourrure magnifique.

« Tu vois mon cher Harry ces humains nous ont fait bien du mal ! »

Harry bailla et posa sa grosse tête de renard sur les genoux de son maître. Le maître se leva et Harry grogna étant bien ainsi. A sa fenêtre le maître contemplait la cour d'école où des enfants jouaient.

«  Calme calme Harry! Tu vois ces élèves ? J'en suis leur directeur mais ils ne me voient jamais pourtant c'est moi qui gère l'école ! L'informatique Harry l'informatique un jour remplacera l'humain lambda pour aider les télépathes à ne plus cacher leur don! »

Harry eut un soupir et prit la bouteille de Whisky encore pleine le maître ne buvant que peu entre ses dents et la jeta à la corbeille. Le maître eut un sourire amusé:

«  Tu as raison Harry nous avons du travail et encore plein de dossiers à gérer! »

L'homme de trente-trois ans était musclé et assez mince sans l'être trop, il avait des cheveux blonds au carré, un nez fin comme un bec d'aigle, une fine bouche ferme cependant, deux rides de fatigue sous ses yeux bruns, une peau pâle très pâle de voir rarement l'extérieur. Il était assez grand et posé. Il était vêtu d'une cape rouge avec un bouton doré sur un costar bleu foncé. Il portait également de longs gants blancs brodés dorés.

Les heures passèrent et la pile de dossiers diminua. Il était bientôt minuit quand on frappa à sa porte.
Le renard rouge nommé Harry grogna et fixa de ses yeux d'or la porte.

« Calme Harry calme ! » soupira l'homme avant d'ajouter : «  Qui est là ? »

« Votre repas monsieur le directeur vous avez oublié de le demander au téléphone... » dit la voix d'un personnel nommé Anate un vieux télépathe japonais qui avait trouvé refuge à cette école.

Le directeur attendit quelques secondes puis soudain une voix ou plutôt une pensée transperça le silence:

* Les papillons sont bleus à la nuit obscure mais toi tu es mon plus grand soleil étrange! *

Rassuré Adrien appuya sur un bouton et la porte s'ouvrit.

«  Anate mon brave qu'avons nous ce soir ? »

Harry le renard ne faisait que sauter autour du vieux télépathe en glapissant joyeusement.

« Humm du canard ! C'est repas de fête ce soir ! » sourit Adrien.

«  C'est Noël monsieur le directeur...Vous joindrez vous à ce qu'il reste d'élèves en ville pour faire la fête ? » demanda Anate.

« Tu le sais bien pourtant Anate je ne me joins plus à personne...Je ne le veux plus...Dans ce bureau je fais mon travail et dans ce bureau je mourrai...Tant que le travail est fait on me paie et l'école marche ! » dit le directeur dont le regard s'était assombri.

«  Mais vous le pourriez... » insista Anate.

«  Suffit Anate vas t'amuser en ville avec les élèves ! J'ai assez entendu ! » s'emporta le directeur en brandissant une cuisse de canard.

« Bien monsieur le directeur... » soupira Anate.

Il sortit...

« Harry je n'ai plus faim mange ... » soupira l'homme blond.

Le renard ne se fit pas prier et commença à se jeter sur une cuisse avec délice. Il pouvait s'en passer, de manger, étant un renard de pensée ayant donc seulement besoin de rêves...mais cela restait agréable. L'homme se leva et alla à son bureau il en sortit un livre et commença à écrire:

« Je passais les premières années de ma vie dans la tendresse maternelle...Ma mère avait de longs cheveux noirs et des yeux bruns dont j'ai hérité...Elle n'était pas télépathe. Mais moi dés deux ans je parus étrange, je restais dans mon coin à la maternelle personne ne voulait jouer avec moi....A cette époque les télépathes étaient accueillis avec joie et quand par des tests où on me fit deviner plusieurs choses et où j'eus tout bon lisant sans le vouloir les réponses dans la tête de mon interlocuteur on émit l'hypothèse heureuse que j'étais télépathe. Tout le monde à l'école trouvait ça merveilleux moi je ne comprenais pas parlant à peine...

Je me fis vite des amis mais c'était plus des admirateurs que des amis...Tout le monde voulait profiter de mon don...et le développer pour apporter du bonheur par les rêves roses à la société.

Je ne savais pas bien en ce temps là ce que voulait dire tout ça pour moi ces tests
étaient juste un jeu .  Et ça m'amusait beaucoup ! Et ce renardeau près de moi que j'aimais câliner...

Mais maman prit peur pour moi...J'avais alors cinq ans...

«  Écoute Adrien tu dois oublier ton don ! Tu dois vivre une vie normale et simple c'est ce qu'on m'a toujours appris ! » pleurait-elle.
 
«  Maman pourquoi tu pleures ? Je suis un cadeau pour l'humanité ! C'est les éducateurs qui l'ont dit! » m'étonnais-je de toute mon enfance.

«  Adrien que vont-ils te demander encore ? Et si, et si ils nous séparaient ? » s'affolait maman en me serrant fort.

« Adrien si tu continues ainsi on va te séparer de moi pour utiliser ton don pour la société et ta maman va mourir de chagrin! » pleurait-elle.

*  NONNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNN !* réalisais-je plein de terreur jetant autour de moi toutes mes peurs et cauchemars gris!

Ils m'avaient trahis, ces gens voulaient en fait utiliser mon don, et me séparer d'elle...Elle...

Elle était au sol et se tenait la tête en criant des choses incompréhensibles ayant reçu de plein fouet mon souffle mental.

Papa entra:

« Adrien !!! L'éducateur m'a appelé ils ont mesuré une onde mentale à plus de cinquante kilomètres! C'est la première fois qu'un télépathe produit avec une telle puissance , la ville...ils essayent de la calmer...A la télévision des gens pleurent...Et il paraît  qu'on aurait reconnu ta voix mentale! »

« Papa ! J'ai pas fait exprès ! Pas fait.. » pleurais-je.

Maman était au sol et se tenait la tête délirant.

« Adrien qu'as tu fait ? » s'effraya mon père en accourant vers elle.

Je reculais terrifié, maman , maman , maman !  

Un homme me mit alors un mouchoir sur la bouche ça sentait l'alcool, c'était désagréable... Je m'évanouis...

« Adrien.. »

Je m'éveillais encore dans les vapes.

« Adrien tu as créé une belle panique tu sais mais c'est arrangé ! Nous en politique nous avons le bras long ! »

Un rire...Où étais-je ?

«  Cinq ans et cinquante kilomètres nous allons faire de grandes choses Adrien ! Désolé pour ce mauvais accueil mais nous devions calmer le jeu ! » sourit l 'homme que je voyais à présent. A peine vingt-six ans et portant un costume avec une cravate. J'étais à son bureau confortablement installé sur un fauteuil noir.

«  Où est maman ? Où est papa ? » demandais-je ne me souvenant plus de rien.

« En sécurité...Vois tu Adrien nous les télépathes sommes des êtres à part, on est élu pour apporter le bonheur et l'espoir aux humains lambdas ! Et tu peux nous y aider ! »

L'homme prit un cigare et m'en proposa je refusais d'une moue boudeuse.

«  La magie n'existe pas ! » dis-je du haut de mes cinq ans.

L'homme eut un rire et dit : « Je me nomme Pierre Fatoui mais appelle moi Pierre, allez Adrien faisons un petit jeu ! Je ne vais rien te transmettre et je vais penser à un élément simple et tu devras me dire lequel! »

Sans doute pour me motiver l'homme me dit :

« Si tu rates,  tu reverras ton père ! Si tu réussis tu auras le monde à tes pieds! »

Je soupirais et essayais de deviner ce qu'il y avait dans le cerveau de l'homme mais rien le blanc total...Pierre sursauta...On me fit plusieurs autres tests et il s'avéra que je n'étais plus télépathe.

«  Un tel don gâché par un simple traumatisme ! » pestaient les adultes autour de moi.

« Le cerveau humain est fragile et même en ce qui concerne les télépathes nous ne pouvons pas... » bredouilla un homme en blouse blanche.

«  Trouvez un moyen , je serai comme un ami de la famille et les surveillerai ! La mère ? » grogna Pierre.

«  Va beaucoup mieux mais aura encore besoin de deux semaines mais le père n'en veut pas à son fils ...Ce sont de bons parents... » sourit le médecin.

«  Des humains lambdas et dire que je vais faire semblant d'être leur ami ! » grogna Pierre.

On me ramena chez moi et deux semaines plus tard la vie reprit son cours...J'oubliais mon renardeau disparu de ma vue et mon don disparu de ma vie...Comme bloqué par un mur de traumatisme...

Je pratiquais internet et dés treize ans le RPG, une sorte de jeu d'écriture en ligne où chacun incarnait un personnage inventé.

Je me fis de vrais et proches amis...Dont un nommé Nicolas Timeyer. Nous nous retrouvions souvent lors de sortis organisés par le forum où j'étais...Il aimait rire moi aussi et puis il y avait Élise elle jouait une fée sur le RPG où j'étais et quand  je la vis pour la première fois à dix-sept ans je crus déchanter elle était belle comme le jour...

«  Eh oh Nico appelle la terre ! Nico appelle ... »

Je grognais ce qu'il pouvait être lourd parfois pourtant sur le RPG il incarnait un esprit du vent cherchez l'erreur.

Moi j'étais un centaure gardien de la terre...

«  Non mais mec un centaure et une fée tu n'y penses pas ! » s'étouffa Nicolas en s'étouffant avec son sandwich.

Je donnais une tape « amicale » derrière la tête de mon ami.

«  Nico redescends sur terre en vrai c'est une humaine et moi aussi! » soupirai-je.

« Alors déclare... » commença Nicolas.

«  De quoi parlez vous les garçons ? J'ai acheté des mangas! » sourit Élise en débarquant.

«  On parlait de...de...de... deux... » bredouillais-je.

Nicolas explosa de rire :

«  Bon les gens on se croirait dans un shojo je vous laisse ! On se retrouve aux jeux vidéos! »

Je maudissais mon camarade pour sa lâcheté et je me retrouvais seul avec elle...

« Alors monsieur le centaure ? Ça vous dirait une ballade parmi les stands ? » sourit Élise en me tendant la main. Elle dégageait une sorte d'atmosphère que je ne savais capter, une atmosphère familière et étrangère en même temps...Captivé je lui pris la main pivoine le ventre noué sous les rires de Nicolas que je maudirais plus tard pour avoir immortalisé cette ballade sur le forum prenant des photos plus loin...

Un an passa et alors que j'allais rentrer à l' université Nicolas me bippa sur Skype:

« Eh mec tu as organisé la sortie d'avant rentrée ? »

Je me tapais le front, j'avais complètement oublié...Je m'excusais rapidement.

«  C'est ça à force d'avoir la tête aux pays des fées ! » écrivit Nico.

Je le maudissais et écrivait :

« J'avais des DEVOIRS Nicolas des devoirs ! Et Élise elle viendra ? »  

«  Je pense pas elle ne sort plus de chez elle depuis un bail ! Depuis leur histoire de trac aux télépathes ! Tu y crois ça Elise une télépathe ?  * smiley qui rit* » écrivit Nicolas.

«  Ouais c' est comme croire à la fin du monde elle ne vient presque plus sur le fow tu crois qu'elle est malade? » écrivais-je inquiet.

«  Je sais pas Monsieur le prince tu veux que je lui envoie un mp ? » écrivit Nicolas.

«  Je m'en charge je m'inquiète pour le fow beaucoup de gens partent tu crois que... » écrivis-je.

«  Je sais pas mais c'est vrai que ça fiche la trouille tu as contacté un admin ? » écrivit Nico.

«  Oui trois fois il va peut-être le fermer ... » écrivis-je.

«  C'est pas leur faute... » écrivait Nico.

«  Je sais... * soupire* » écrivis-je.

Je fermais skype et envoyais les Mps avant d'organiser ce qui serait la dernière sortie de notre cher forum...

Un homme ami de la famille nous rendait souvent visite ils se nommait Pierre et les parents disaient l'aimer beaucoup il avait Vingt et un ans de plus que moi, je le tolérais sans plus...malgré ses questions incessantes sur un peu tout depuis tout petit comme si il cherchait à réveiller quelque chose...

J'eus mon baccalauréat avec brio et obtint un poste de professeur des écoles puis directeur d'école après cinq ans d'études à 23 ans. Le forum avait stoppé mais nous avions créé une sorte de forum de sortis d'amitié avec les amis qui marchait plutôt bien.

Élise était devenue ma fiancée et Nicolas adorait me charrier avec ça! Nicolas lui n'avait pas arrêté le RPG et travaillait d'ailleurs en tant qu'informaticien ! Il venait souvent nous rendre visite dans notre petite boulangerie dirigée  par ma femme et on le recevait toujours avec un croissant tout chaud et du café...

Mais un jour je perçus une pensée mentale étrangement juste après qu'on m'ait annoncé que ma femme était enceinte ! Un tel bonheur fut suivi d'effroi...

Je  me ruais sur mon téléphone et appelais Nicolas:

«  Nico ! A la prochaine sortie s'il te plaît ne panique pas OK ? »

«  Eh oh guy du calme qu'est ce qui se passe ?  Je peux venir la semaine prochaine ! Votre couple va mal ? » tenta de me calmer Nico inquiet.

«  J'ai j'ai... écoute j'arrive ! » m'exclamais-je.

Je pris ma veste et raccrochais au nez de ce pauvre Nicolas , une heure de train plus tard j'étais devant sa porte prêt à éclater en sanglots.

«  Eh oh mec pas de panique entre ! Bon c'est un peu le bazar mais ... » rit Nico pour détendre l'atmosphère.

« Nicolas je...je... » balbutiais alors que ma vision se brouillait de larmes.

«  Ça va s'arranger ! Les disputes ça va ça vient ! »  m'encouragea Nicolas.

Je tentais l'impossible et criais en pensée :

* Je suis un télépathe ! *

Le café de mon ami explosa au sol et il rit nerveusement avant de dire : «  Ah bah ça ! Élise on le savait depuis la troisième sortie mais toi ! Limite on aurait dit que t'étais pas réceptif! »

Je sursautais ma femme une télépathe ?  Nicolas perçut la pensée qui émanait de moi.

«  Ouais même que tout le fow a gardé le secret t'étais le seul imbécile à rien capter ! On t'as pourtant tendu la perche! »

« Et attends si t'es télépathe tu as du développer la P.M.T ! » s'écria t'il.  

«  P. M . T ? » bredouillais-je.

Il ouvrit une page internet :

«  Cela n'arrive que sur les plus puissants et doués télépathes donc les plus instables le temps que le don se stabilise dans un cerveau assez fort pour le supporter ! C'est une sorte de protection à ses propres et à toute onde mentale que le cerveau créé, elle se déclenche généralement après un puissant traumatisme, les pouvoirs du télépathe sont alors bloqués et il n'est même plus capable contrairement à un humain lambda de percevoir les pensées... »

Nico voulut me cacher la fin de l'article mais je lus avec une aisance surprenante dans son cerveau :

* Mince ils disent que ce genre de télépathes doit être anéanti jusqu'au dernier ! Mon pote mon pote !*

Pâle j'étais pâle comme un linge, Nico me servit du café.

« Écoute Élise se contrôle bien ! Et toi tu es très doué naturellement pour apprendre vite à le contrôler ! Venez habiter chez moi un temps et puis on avisera pour vous cacher mieux! »

Ce qui fut fait, Élise m'apprit tout l'art des rêves, différentes voix mentales et de la télépathie, en sept mois j'étais devenu comme un professionnel, mais deux mois avant la naissance du bébé on nous retrouva. Nicolas avait tout fait pour nous cacher mais dans son village un bruit courait vite !

Je pris Harry mon renard que seul moi voyait avec moi, Harry en raison de la saga de Rowling que j'avais commencé et grâce à Pierre qui apprit la nouvelle un ami en politique de la famille nous pûmes fuir dans un chalet au cœur de la forêt après en chemin avoir pu constater les persécutions sur des familles entières...

Et David naquit. J'avais 25 ans et une famille unie ! Ma femme de santé fragile avait survécu ! Nous survivions!

David s'avéra très vite être un télépathe ! Je l'encourageais à parler le grondant pour ça parfois ! Pour le protéger de la cruauté humaine ! Nous guettions la chaîne de radio 56 chaîne de résistance télépathe seul réseau et chaîne de radio à passer ici !

Et un jour :

« Allo allo le papillon est sur la branche ! Allo allo tous les oiseaux volent à Paris ! Allo allo oiseau bleu et papillon ! »

Que de bonheur ! David ne semblait pas comprendre sur le coup du haut de ses quatre ans mais nous allions enfin vivre libre !!!

Mais mon espoir partit vite en ville une manifestation heureuse de liberté face à cette nouvelle était matée par des policiers! un vieil homme se faisait piétiner sous la foule paniquée.  

Ma femme lui sauva la vie mais il perdit l'usage de ses jambes et ma femme décida alors de rejoindre les terrifiants ce groupe de télépathes qui en semant de mauvaises pensées pensaient conquérir le monde mais en fait avait causé notre perte!

Forçant David à me suivre moi je restais du coté des humains ces lâches humains qui m'avaient fait perdre ma vie et trahir ma femme !
Une fois à Paris, Pierre Fatoui me proposa grâce à mon don ultra développé et contrôlé de diriger une école pour former et protéger les jeunes télépathes disait-il ! J'acceptais à la condition de ne jamais sortir de celle ci et d'avoir peu de visites tout en faisant mon travail! Le marché fut conclu, j'apprenais à David à contrôler son don, le projet prit forme, au sept ans et demi de David l'école ouvrit et j'en devins le directeur.

Dream Land School, caché dans mon bureau par tristesse et haine j'étais un puissant  télépathe sans rêve pour mon avenir et pourtant homme d'honneur à 32 ans  je commençais à faire tourner l'école.

Et cela fait un an à présent, à 33 ans, que je dirige cette école si spéciale en Alsace nommée :

Dream Land school! »

C'était le petit matin , il avait posé sur le cahier toute sa vie dans un soupir il le referma puis le jeta au feu de cheminée, quelle importance ? Et il alla dormir quelques heures...  



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Là où tout commença
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Et tout commença avec une olive ...[Arthur]
» Un jour où tout commença... [L i b r e]
» Tout commença une nuit d'orage par Hijro Miasaki
» Ainsi, tout commença par une glissade...[PV Ashenie]
» [1736] Le jour où tout commença ¤ Kappa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dream Land Post School :: Présentation du personnage :: Présentation :: Le directeur, ce PTJ-
Sauter vers: